Elon Musk possède enfin Twitter et licencie le PDG

Elon Musk finalise enfin l’achat de Twitter. Il licencie le PDG et le Directeur financier et promet une plate-forme plus ouverte.

Elon Musk possède enfin Twitter et licencie le PDG

Il est rapporté qu’Elon Musk a finalisé son rachat de Twitter et a immédiatement licencié le PDG, le Directeur financier ainsi que le cadre chargé des questions juridiques, politiques et de confiance.

Elon Musk a donc limogé le PDG de Twitter, Parag Agrawal, le Directeur financier Ned Segal et le General Counsel (Directeur juridique) Vijaya Gadde (@vijaya).

Vijaya Gadde était chargé de rendre Twitter sûr pour les utilisateurs, travaillant à supprimer les discours haineux et la désinformation. Elle a également été l’exécutif qui a joué un rôle clé dans l’interdiction de l’ex-président Donald Trump.

Il est également rapporté que le PDG et le Directeur financier ont été licenciés et escortés hors du siège de Twitter.

Ce que confirme Reuters dans un post récent :

Elon Musk a pris possession de Twitter Inc avec une efficacité brutale, licenciant immédiatement les cadres supérieurs, mais fournissant peu de clarté sur la façon dont il réalisera les nobles ambitions qu’il a décrites pour l’influente plate-forme de médias sociaux.

« L’oiseau est libéré », a-t-il tweeté après avoir finalisé son acquisition de 44 milliards de dollars jeudi dernier, faisant référence au logo de l’oiseau de Twitter dans un clin d’œil apparent à son désir de voir la société avoir moins de limites sur le contenu qui peut être publié.

Et l’agence Reuters de poursuivre :

Elon Musk est entré dans le siège de Twitter mercredi avec un grand sourire et un évier en porcelaine, tweetant ensuite « laissez ça couler ».


Il a changé sa propre description dans son profil Twitter en « Chief Twit ».

Il a changé sa propre description dans son profil Twitter en « Chief Twit ».

Il a également tenté de calmer les craintes parmi les employés que des licenciements majeurs soient à venir et a assuré aux annonceurs que ses critiques passées des règles de modération de contenu de Twitter ne nuiraient pas à son attrait.

Message d’Elon Musk aux annonceurs Twitter

Elon Musk a tweeté une lettre ouverte aux annonceurs, cherchant à expliquer à quoi ressemblera l’avenir de la publicité sur Twitter.

Le message était vague sur les détails et se concentrait sur les aspirations pour le type de publicité qu’il aimerait voir.

Il a tweeté :

Je crois aussi fermement que la publicité, lorsqu’elle est bien faite, peut vous ravir, vous divertir et vous informer.

Elle peut vous montrer un service, un produit ou un traitement médical dont vous ignoriez l’existence, mais qui vous convient.

Pour que cela soit vrai, il est essentiel de montrer aux utilisateurs de Twitter une publicité aussi pertinente que possible par rapport à leurs besoins.

Les annonces de faible pertinence sont du spam, mais les annonces très pertinentes sont en fait du contenu !

Fondamentalement, Twitter aspire à être la plate-forme publicitaire la plus respectée au monde qui renforce votre marque et développe votre entreprise. À tous ceux qui se sont associés à nous, je vous remercie.

Construisons ensemble quelque chose d’extraordinaire.

Elon Musk explique la raison de l’achat de Twitter

Dans sa lettre ouverte aux annonceurs, il a également présenté une vision pour une plate-forme sociale pour tous les aspects des problèmes, exprimant l’espoir que Twitter puisse les aider à s’engager dans des débats d’une « manière saine ».

Voici ce qu’il a écrit :

La raison pour laquelle j’ai acquis Twitter est qu’il est important pour l’avenir de la civilisation d’avoir une place numérique commune, où un large éventail de croyances peuvent être débattues de manière saine, sans recourir à la violence.

Il y a actuellement un grand danger que les médias sociaux se fragmentent en chambres d’écho d’extrême droite et d’extrême gauche qui génèrent plus de haine et divisent notre société.

Dans la poursuite incessante des clics, une grande partie des médias traditionnels ont alimenté et répondu à ces extrêmes polarisés, car ils croient que c’est ce qui rapporte de l’argent, mais, ce faisant, l’occasion de dialogue est perdue.

Qu’adviendra-t-il de Twitter ?

Licencier l’avocat général chargé de modérer le discours sur Twitter est une décision audacieuse.

Il reste à voir à quoi ressemblera le paysage publicitaire maintenant que la personne chargée de supprimer les discours haineux et la désinformation est partie.

Les annonceurs n’aiment généralement pas que leurs marques soient juxtaposées à côté de tweets toxiques.

Quant à ceux qui utilisent Twitter, beaucoup sur Twitter célébraient déjà la levée de ce qu’ils considèrent comme des restrictions oppressives à leur liberté d’expression.

Source : Searchenginejournal