Google : Publier quotidiennement est-il-bon pour le ranking ?

Google répond à la question de savoir si la publication quotidienne de contenu sur un site ou un blog augmente le classement de ce site sur Google Search.

Google : Publier quotidiennement est-il-bon pour le ranking ?

Google a mené un hangout SEO dans lequel quelqu’un a demandé si l’ajout de contenu sur une base régulière était utile pour le classement.

C’est une bonne question parce qu’il est communément admis que publier du contenu sur une base régulière est une bonne idée parce que cela incite les lecteurs à revenir pour en savoir plus.

L’ajout quotidien de contenu augmente-t-il les classements ?

Voici la question qui a été posée :

Est-ce que la publication quotidienne d’un contenu augmente le classement ?

Voici la réponse qui a été donnée par Google :

Non.

Publier quotidiennement ou à une fréquence spécifique d’ailleurs n’aide pas à mieux se classer dans les résultats de recherche Google.

Cependant, plus vous avez de pages dans l’index Google, plus votre contenu peut apparaître dans les résultats de recherche.

 

Crawling : plus de pages sont indexées

Il a été noté au cours des dernières années que Google n’explore pas tout le contenu. Et si le contenu n’est pas exploré, il ne sera pas indexé, ce qui est important pour le classement.

Une partie de la raison pour laquelle Google pourrait ne pas explorer ce contenu est la qualité globale d’un site Web.

John Mueller de chez Google a déclaré :

L’autre grande raison pour laquelle nous n’explorons pas beaucoup à partir de sites Web est que nous ne sommes pas convaincus de la qualité globale.

Donc, c’est quelque chose où, surtout avec les nouveaux sites, je vois que nous avons parfois du mal avec cela.

Et je vois aussi parfois des gens dire qu’il est techniquement possible de créer un site web avec un million de pages parce que nous avons une base de données et que nous la mettons en ligne.

Et juste en faisant cela, essentiellement d’un jour à l’autre, nous trouverons beaucoup de ces pages, mais nous serons comme pas encore sûrs de la qualité de ces pages.

Nous serons un peu plus prudents avant de les explorer et les indexer jusqu’à ce que nous soyons sûrs que la qualité est réellement bonne.

 

Indexé : plus susceptible de se classer

Se faire explorer ou crawler est alors le premier obstacle au classement. L’indexation de ce contenu exploré est la prochaine étape, ce qui semble de plus en plus difficile pour certains éditeurs.

Le premier conseil était de s’assurer que les pages peuvent être explorées et qu’il n’y a pas de raison technique pour laquelle un site ne peut pas être exploré.

John Mueller a suggéré d’explorer votre site pour vérifier la facilité avec laquelle les pages peuvent être explorées. Un robot d’exploration de site comme Screaming Frog affichera des erreurs 500 si le serveur est incapable de servir les pages Web.

De même, recherchez des erreurs 500 dans votre Search Console, car il s’agit de l’indicateur classique indiquant que l’hébergeur Web a du mal à servir des pages Web.

Sa deuxième suggestion était de promouvoir les pages Web qui ont du mal à être indexées :

Et si c’est bien crawlable, alors la prochaine chose que j’envisagerais d’essayer de comprendre est ce que vous pouvez faire pour promouvoir un peu mieux votre site Web.

… De sorte que lorsque nos systèmes regardent votre site Web, ils disent, oh c’est en fait une petite entreprise légitime.

Nous devrions essayer de tout indexer.

Parce que surtout si vous parlez d’un site Web plus petit avec quelques centaines de pages, cela ressemble à quelque chose où si nous avons un petit indice, nous allons parcourir et obtenir tout cela.

Si vous parlez d’un site e-commerce qui compte 500.000 pages, alors évidemment si nous obtenons toutes ces pages ou non, c’est une histoire totalement différente.

 

Il a suggéré d’utiliser des liens internes pour aider Google à déterminer quel contenu est important :

L’autre chose est que le maillage interne est très important pour nous de comprendre ce que vous considérez comme important sur un site Web.

Ainsi, les choses, par exemple, qui sont liées à partir de la page d’accueil sont généralement un signe que vous vous souciez de ces pages, alors peut-être que nous devrions nous en soucier davantage.

Et John Mueller a également suggéré de moins se concentrer sur la quantité et plus sur la qualité du contenu :

D’une part, s’assurer qu’il est facile pour nous de reconnaître le contenu important d’un site Web est vraiment bon.

Ce qui signifie parfois faire moins de contenu et faire un meilleur contenu. Donc, avoir moins de pages que vous voulez avoir indexées.

 

 

Popularité du contenu et publication prolifique

Nous avons remarqué que les lecteurs peuvent devenir obsédés par la découverte de nouveaux contenus lorsqu’ils sont très engagés dans un sujet.

À notre avis, lorsque le lecteur a un fort engagement avec le sujet – il ne peut pas arrêter de le lire et revenir pour en savoir plus. Il y a une raison pour laquelle il y a tant de contenu écrit sur les médias Star Wars et les films Marvel.

Les personnes qui sont engagées dans un sujet auront tendance à cliquer lorsqu’elles verront un article sur leur sujet important dans les résultats de recherche, dans Google Actualités ou Google Discover.

Il ne s’agit pas toujours de publier constamment du contenu, mais d’après mon expérience, cela commence par identifier d’abord ce qui compte pour le plus de lecteurs.

Cela signifie se diversifier de temps en temps pour voir si les lecteurs sont intéressés par de nouveaux sujets en testant de nouvelles thématiques. Parfois, les lecteurs ne s’engagent pas avec les nouveaux sujets.

Mais de temps en temps, un nouveau sujet devient un succès et c’est à ce moment-là que vous ajoutez ce sujet à votre liste des types d’articles à écrire.

Un rapport publié par le New York Times en 2021 a noté que plus de 5 millions d’abonnements sont pour leur produit d’information, mais il est intéressant de noter que plus de 1,6 million de lecteurs sont abonnés au New York Times pour du contenu numérique non informatif comme la cuisine et les jeux.

Voici l’observation qui a été relatée dans l’article du New York Times de 2021 sur leurs revenus :

La principale offre numérique du Times, son produit d’information, a gagné 1,7 million d’abonnés, soit une augmentation de 48% par rapport à 2019.

Plus de 5 millions d’abonnements au Times sont pour le seul produit d’information, a déclaré le Times. D’autres offres numériques, comme les applications Cooking et Games, ont gagné plus de 600 000 abonnements en 2020, soit une augmentation de 66%, pour un total d’environ 1,6 million.

Qui aurait cru qu’un nombre important de lecteurs du New York Times seraient très engagés dans le contenu des recettes plus que dans le contenu des news de base ?

Se classer dans Google ou simplement construire un lectorat est plus que simplement écrire du contenu optimisé pour les mots clés. Il est essentiel d’identifier les sujets importants pour les lecteurs.

Source : Searchenginejournal