YouTube Analytics ajoute des données de trafic et de revenus

YouTube permet aux créateurs d’accéder à davantage de données dans l’application Studio Mobile. 

YouTube Analytics ajoute des données de trafic et de revenus
apporte plus de rapports d’analyse sur mobile qui n’étaient auparavant disponibles que sur ordinateur, ce qui inclut des données sur les sources de trafic et les revenus.

Les YouTubeurs peuvent désormais rester informés de leurs revenus lorsqu’ils sont en déplacement et voir comment les spectateurs trouvent leurs vidéos.

En parlant de revenus, YouTube offre aux créateurs une nouvelle façon de plaider leur cause s’ils estiment avoir été incorrectement retirés du programme partenaire YouTube.

Voici plus d’informations sur les annonces de la mise à jour hebdomadaire des actualités de YouTube.

 

Plus de rapports YouTube Analytics sur mobile

YouTube est en train d’apporter plus de fonctionnalités desktop au mobile.

Dans le cadre de cette initiative, les YouTubeurs ont accès à 2 nouveaux rapports sous l’onglet “Revenus” de l’application Studio Mobile.

  • Rapport mensuel sur les revenus :Ce rapport affiche les revenus estimés pour le mois en cours, ainsi que des données historiques afin que vous puissiez comparer les performances d’un mois à l’autre.
  • Rapport sur les revenus des transactions :Ce rapport montre d’où proviennent vos revenus, notamment les abonnements aux chaînes, les Super Chats, les Super Stickers et d’autres choses payées par les spectateurs.
  • Rapport sur les performances des sources de trafic : Auparavant disponible uniquement dans la section “Vue d’ensemble de la vidéo” de sur ordinateur, les créateurs auront désormais accès au rapport sur les sources de trafic sur mobile.

Cette carte va vous montrer deux choses spécifiques :

  • Un résumé des performances de vos sources de trafic
  • Si l’une de ces sources de trafic est plus élevée, plus faible ou typique par rapport aux vidéos précédentes.

Les sources de trafic sont limitées à différents domaines de YouTube, tels que les notifications, le flux d’abonnés, les recommandations et les pages de chaîne.

Appuyez sur la carte pour savoir si vos performances de ce mois-ci sont supérieures, inférieures ou typiques par rapport aux mois précédents.

Notez que ce rapport n’affiche pas les sources de trafic externe.

YouTube espère déployer les sources de trafic et les rapports de revenus au cours des prochains jours.

 

Appel d’une décision via la

Dans une autre mise à jour pour les créateurs du Programme Partenaire YouTube, si vous êtes banni du programme, vous pouvez désormais soumettre un appel par vidéo.

Les YouTubeurs du Programme Partenaire YouTube peuvent générer des revenus publicitaires grâce à leurs vidéos. Cela peut donc être un coup dur pour le gagne-pain d’un créateur s’il est retiré du programme.

YouTube examine régulièrement toutes les chaînes monétisées pour s’assurer qu’elles respectent les règles de l’entreprise. Ce processus implique une équipe d’examinateurs humains et parfois ils font des erreurs.

Il peut arriver que les vérificateurs ou contrôleurs suspendent ou rejettent de manière incorrecte des chaînes du programme partenaire YouTube.

Désormais, lorsqu’un créateur pense que les contrôleurs de YouTube ont fait une erreur, il peut enregistrer une expliquant pourquoi sa chaîne ne viole pas les règles de monétisation.

Ils auront un échange pour expliquer en quoi consiste leur chaîne et les types de contenu qu’ils produisent.

Ensuite, l’équipe du règlement de YouTube examinera la vidéo et la chaîne dans son ensemble, en tenant compte de ce contexte supplémentaire.

Si une véritable erreur a été commise, YouTube réactivera la pour la chaîne.

YouTube étend cette version bêta pour permettre aux créateurs de soumettre des vidéos dans leur propre langue maternelle, avec des sous-titres en anglais si cette langue maternelle n’est pas prise en charge.

YouTube espère étendre encore plus cette version bêta dans un proche avenir.

Source : Searchenginejournal

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.