Facebook annonce Bulletin : une plate-forme de newsletter

Posted by

Facebook se lance dans le secteur des bulletins d’information payants. Aujourd’hui, a annoncé Bulletin, un produit de newsletter conçu pour concurrencer des plateformes telles que Substack et Revue de Twitter.

Facebook annonce Bulletin : une plate-forme de newsletter

Bulletin permettra aux écrivains d’afficher des bulletins d’information et des podcasts gratuits et payants. Certains avantages seront bien sûr derrière un paywall, comme les badges et uniquement les abonnés des groupes .

Les transactions sont traitées via Pay, naturellement.

La plate-forme ne sera pas ouverte au public au lancement, mais a convoqué une multitude d’écrivains sur différents sujets pour le lancement de Bulletin, bien que selon un rapport précédent de Recode, la société essaie d’éviter des voix plus controversées au lancement.

dit qu’il ne facturera pas de frais aux écrivains au lancement pendant qu’ils construisent leurs audiences.

 

Bulletin: une plateforme pour les créateurs indépendants

Bulletin permet aux utilisateurs de se rapprocher des créateurs indépendants pour :

  • Découvrir :
    Trouvez des articles, des podcasts et plus encore d’un large éventail de créateurs, couvrant les sujets et les communautés qui vous tiennent à cœur.
  • S’abonner :
    Soutenez directement les créateurs et débloquez du contenu exclusif en vous abonnant à leurs publications facilement et en toute sécurité avec Facebook Pay.
  • Déverrouiller :
    Achetez un abonnement premium en toute sécurité via Facebook Pay pour accéder à du contenu et des fonctionnalités exclusifs.
  • Échanger :
    Continuez la conversation avec des groupes d’abonnés uniquement et de l’audio en direct qui vous permettent de passer plus de temps avec vos créateurs et communautés d’abonnés préférés.

Il faut noter que sur la page d’accueil de Bulletin, vous trouvez dans l’ordre :

  • Créateurs à la une
  • Publications à la une
  • Articles à la une
Facebook Bulletin permet aux utilisateurs de se rapprocher des créateurs indépendants

Les rédacteurs, quant à eux, misent sur la présence omniprésente de Facebook pour aider à construire ces audiences, bien que ce ne soit certainement pas une garantie (Facebook Watch n’a pas exactement pris le monde d’assaut, par exemple).

Dans tous les cas, Facebook espère que Bulletin pourra se développer au moins un peu indépendamment.

Les messages de bulletin vivront sur leur propre site (Bulletin.com), plutôt que d’être nativement intégrés dans Facebook, et les utilisateurs n’auront pas non plus besoin d’un compte Facebook pour lire les messages gratuits :

Nous avons construit Bulletin sur un site Web distinct pour permettre aux créateurs d’élargir leur audience d’une manière qui ne dépend pas exclusivement de la plate-forme Facebook.

L’image de marque sur les publications de Bulletin sera axée sur le créateur et les lecteurs n’auront pas besoin d’être connectés à Facebook pour lire du contenu gratuit.

Pour le moment, Bulletin se concentre sur les créateurs américains, car il n’y a actuellement que 2 écrivains d’ailleurs pendant la phase bêta de la plate-forme. Cela dit, n’importe qui dans le monde peut lire les articles de Bulletin.

 

Pour le moment, Bulletin se concentre sur les créateurs américains, car il n’y a actuellement que 2 écrivains d’ailleurs pendant la phase bêta de la plate-forme. Cela dit, n’importe qui dans le monde peut lire les articles de Bulletin.

La nouvelle survient alors que Facebook rejoint le club de capitalisation boursière de 1 milliard de dollars, un coup de pouce financier qui a suivi la victoire de Facebook contre le procès antitrust de la FTC.

De toute évidence, Facebook n’a pas l’intention de ralentir sa croissance dans de nouveaux domaines de produits.

 

Questions/réponses concernant Facebook Bulletin

 

  • Comment Facebook a sélectionné les créateurs du programme bêta ? Facebook a recherché des créateurs avec un large éventail de sujets, de perspectives et de disciplines dans le cadre d’une bêta fermée.

    Certains de ces créateurs sont des écrivains et des universitaires, tandis que d’autres sont des experts de l’industrie et des personnalités publiques.

    Facebook dit définir les « créateurs indépendants » comme des journalistes individuels ou des experts en la matière qui ne sont pas contractuellement tenus d’écrire exclusivement pour une plate-forme ou un éditeur.

    Facebook adoptera une approche prudente pour étendre la disponibilité à un plus grand nombre de créateurs au fil du temps, mais il n’accepte pas actuellement de nouveaux créateurs dans Bulletin.

  • Dois-je payer pour accéder aux articles et podcasts ? Ça dépend. Une partie du contenu de Bulletin existe derrière un paywall, et vous pouvez accéder à des avantages premium (groupes Facebook réservés aux abonnés, badges et plus encore) si vous payez un abonnement. Si vous n’êtes pas prêt à payer, il y a encore beaucoup de contenu gratuit à apprécier.
  • Comment fonctionnent les transactions avec les créateurs de Bulletin ? Vos paiements seront traités facilement et en toute sécurité à l’aide de Facebook Pay.

    Facebook ne prendra pas une commission dans les revenus des créateurs de Bulletins au lancement. Chaque créateur de Bulletin peut choisir ses propres prix pour les abonnements.

  • Où puis-je trouver des articles et des podcasts de Bulletin ? Les articles de Bulletin et les podcasts se trouvent sur les pages de publication des créateurs individuels, sur votre fil d’actualité Facebook et dans la section Actualités de Facebook.
  • Pourquoi le produit est-il sur un site Web séparé et non sur l’application Facebook ? Facebook dit avoir développé Bulletin sur un site Web distinct pour permettre aux créateurs d’élargir leur audience d’une manière qui ne dépend pas exclusivement de la plate-forme Facebook. L’image de marque sur les publications du Bulletin sera axée sur le créateur et les lecteurs n’auront pas besoin d’être connectés à Facebook pour lire du contenu gratuit.
  • Quels sont les plans pour que les créateurs/les créateurs internationaux en dehors des États-Unis soient inclus ? Facebook se lance principalement avec des créateurs américains, et il n’y a que 2 créateurs non américains au lancement.

    Le site Web de Bulletin lui-même sera disponible dans le monde entier, et il cherchera à inclure plus de créateurs internationaux après le lancement de son programme bêta.