LinkedIn s’apprête à lancer Marketplaces pour les freelances

Posted by

LinkedIn travaillerait sur Marketplaces, un nouveau service où les utilisateurs peuvent rechercher et embaucher des pigistes ou freelances.

LinkedIn s’apprête à lancer Marketplaces pour les freelances

LinkedIn aurait l’intention de lancer un nouveau service cet automne où les utilisateurs peuvent trouver et embaucher des professionnels indépendants.

Une initiative qui devrait donc compléter la possibilité laissée aux freelances d’ajouter leurs compétences ou prestations sur leurs profils depuis Avril 2019.

Et maintenant, un article de The Information attribue cette info à « deux personnes ayant une connaissance directe de la question ».

Marketplaces est créé pour concurrencer directement d’autres sites d’embauche d’indépendants ou freelances tels que Upwork et Fiverr (et donc aussi Codeur.com, 5euros.com ou Malt.fr et bien d’autres en France, par exemple). Les plans actuels sont de lancer le service dès Septembre 2021.

Les travaux sur LinkedIn Marketplaces auraient commencé en octobre 2019, c’est-à-dire lorsque LinkedIn a acquis les actifs d’une start-up appelée UpCounsel qui reliait des avocats indépendants à des entreprises.

L’ancien PDG d’UpCounsel, Matt Faustman, dirige maintenant l’équipe responsable du développement de Marketplaces.

Bien que LinkedIn n’ait pas officiellement annoncé les détails de Marketplaces, Faustman affiche publiquement sur son propre profil qu’il travaille sur le projet depuis Octobre 2019.

Bien que LinkedIn n’ait pas officiellement annoncé les détails de Marketplaces, Faustman affiche publiquement sur son propre profil qu’il travaille sur le projet depuis Octobre 2019.

Le site The Information a reçu une déclaration d’un porte-parole de LinkedIn indiquant que la pandémie a conduit à une augmentation de la demande de travailleurs indépendants.

De plus en plus de personnes recherchent et demandent des services aux pigistes ou freelances ou travailleurs indépendants sur LinkedIn, avec une demande particulière pour le coaching exécutif, le marketing, le design et le développement de logiciels.

Le porte-parole de LinkedIn explique :

À l’avenir, nous allons créer de nouvelles façons de partager davantage sur les services que vous [pourriez] offrir directement via votre profil LinkedIn.

En plus de chercher à travers une place de marché de freelances (Marketplaces), les utilisateurs qui recherchent des freelances seront en mesure de publier leurs propres propositions pour attirer des freelances pour des emplois spécifiques.

Lorsque le travail du freelance est terminé, les clients peuvent publier un avis sur le freelance ou indépendant qu’ils ont embauché.

LinkedIn Marketplaces a le potentiel d’accroître la base d’utilisateurs de LinkedIn et d’ouvrir de nouvelles sources de revenus pour les professionnels indépendants. Les clients pourront comparer les tarifs et réserver des freelances directement sur le site LinkedIn.

LinkedIn devrait prendre une part des transactions facilitées par LinkedIn Marketplaces. La société envisage également de laisser les freelances payer pour des annonces promotionnelles sur LinkedIn.

Le lancement de Marketplaces sera presque un moyen pour les freelances de monétiser enfin le temps qu’ils passent à établir des connexions sur LinkedIn.

Pour établir les bonnes connexions sur LinkedIn, il faut une combinaison de réseautage traditionnel, ainsi que la création de contenus tels que des messages, des articles et des vidéos. C’est beaucoup de travail non rémunéré.

Il n’y a jamais eu un moyen pour les utilisateurs d’être payés directement à partir de LinkedIn, mais il semble que l’entreprise peut vouloir aller dans cette direction.

Un message du rédacteur en chef de LinkedIn, Daniel Roth, montre que l’entreprise reconnaît la valeur de ses créateurs de contenu.

Daniel Roth recrute«avoir un impact encore plus grand » sur la plate-forme.

L’affichage des offres d’ pour le nouveau poste de chef de la communauté de LinkedIn indique que l’entreprise élabore des stratégies pour retenir les créateurs de contenu.

Nous créons une équipe de gestion communautaire pour soutenir et faire croître nos créateurs de contenu, avec pour mission de s’approvisionner, de nourrir, d’élever et de retenir ces voix importantes.

Les Créateurs déclenchent des ondulations incroyables, aidant les autres à trouver leur communauté et à développer leur propre voix. Plus il y a de gens qui donnent et obtiennent de l’aide, plus vite nous grandissons tous.

L’une de ces méthodes de rétention comprendra-t-elle des incitations monétaires ?

Les réseaux sociaux qui paient les utilisateurs pour le contenu ne sont pas aussi inhabituels qu’il paraît. versait récemment 1 million de dollars par jour aux créateurs pour renforcer l’utilisation d’une nouvelle fonctionnalité. a créé l’an dernier un fonds créateur qui a versé 200 millions de dollars aux utilisateurs américains.

LinkedIn est donc sur le point d’investir dans les créateurs de contenu, ce qui pourrait être un autre moyen pour les utilisateurs de faire de l’argent en plus de Marketplaces.

Source : Searchenginejournal