Google condamné à payer 1 million $ pour classement trompeur des hôtels

Google

Google condamné à payer 1 million $ pour classement trompeur des hôtels

Une enquête de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), a révélé que les résultats des moteurs de recherche de étaient « trompeurs ».

La DGCCRF a ouvert une enquête sur le classement hôtelier de Google afin de contrôler l’équité et la nature de l’information, ce qui s’est traduit par une amende de 1,1 million d’euros.

L’enquête a été lancée en 2019 et s’est poursuivie en 2020 après que les hôteliers français se soient plaints du système d’évaluation par étoiles du géant de la technologie.

7.500 établissements ont été surveillés avant que Google ne soit condamné à une amende pour avoir affiché des classements jugés « trompeurs ».

Ce qui était considéré comme classement trompeur

L’algorithme de Google comprenait des informations provenant d’autres sites hôteliers et les notations par étoiles d’Atout France pour classer les sites hôteliers d’ 1 à 5 étoiles sur et son moteur de recherche.

Atout France est le seul système de classement officiel du pays. Par conséquent, lorsque Google a remplacé son classement par un système identique de basé sur ses propres critères, cela a été considéré par la DGCCRF comme trompeur.

Le rapport officiel de la DGCCRF indique ce qui suit :

L’enquête a permis de révéler que Google avait substitué au classement Atout France une classification établie selon ses propres critères.

Or cette classification prêtait grandement à confusion par sa présentation et par l’utilisation identique du terme « étoiles » selon la même échelle allant de 1 à 5, pour classer les hébergements touristiques.

Cette pratique était particulièrement dommageable pour les consommateurs, trompés sur le niveau de prestations auxquels ils pouvaient s’attendre au moment de réserver un hébergement.

Il en résultait également un préjudice pour les hôteliers dont les établissements étaient présentés à tort comme moins bien classés que dans le classement officiel d’Atout France.

Google a changé ses pratiques

Google Ireland Ltd et Google France, qui ont fait l’objet de l’enquête, ont corrigé leurs pratiques en 2019. Les résultats ne présentent plus que la notation par étoiles spécifiée par Atout France.

La plateforme utilise donc dorénavant le classement officiel délivré par Atout France lorsqu’elle communique sur le nombre d’étoiles effectivement détenues par les établissements d’hébergement touristique sur le territoire national français.

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO.