Les facteurs du classement Google pour changer le search

Lequel des nouveaux facteurs de influencera réellement la pratique du référencement Web, et lesquels vont disparaître ?

Les facteurs de classement de Google pour changer la recherche en 2021

2020. Quelle année. L’histoire se passe autour de nous, et Google ? Eh bien, Google continue à réorganiser ses algorithmes de recherche.

Au fil des ans, il y a eu de nombreux updates majeurs d’algorithme. L’année 2020 n’a pas été différente : d’un seul coup, nous avons eu des informations sur les nouveaux updates “Expérience de Page” (Page Experience) et des nouvelles d’AMP.

Pendant tout ce temps, le débat sur la question de savoir si oui ou non vous avez besoin d’E-A-T pour le classement fait rage. Comment les core web vitals ou Signaux Web Essentiels peuvent-ils changer le jeu de la recherche en 2021 ?

1. Importance des Core Web Vitals pour le SEO

Les Core Web Vitals faisaient partie de l’update “Page Expérience”, et, de loin, ont suscité le plus grand ramdam.

Il y a beaucoup à apprendre sur les Core Web Vitals, mais ils se résument aux 3 plus grands problèmes sur nos pages Web :

  1. LCP ou Largest Contentful Paint, qui traite de la vitesse de chargement du plus grand objet unique sur la page.
  2. FID ou First Input Delay, ce qui signifie le temps de réaction de la page à la première entrée de l’utilisateur après (qu’ils cliquent, tapent ou appuient sur les touches).
  3. CLS ou Cumulative Layout Shift qui est la mesure de la quantité de sauts de contenu de la page lors du chargement du contenu, principalement du contenu visuel, après l’ouverture.

Comment les signaux web essentiels influencent les classements

Bien sûr, certains experts pensent que tout l’update “Page Experience” n’a rien de spécial, et pourrait même : « […] distraire, […] de la mission fondamentale de la communication et de la narration ».

Et, bien sûr, la plupart des mises à jour de l’expérience de Page est simplement un assemblage de choses que nous savons depuis un certain temps : utiliser , être mobile-friendly, contrôler la vitesse de votre page, et ainsi de suite….

Mais les Core Web Vitals sont un peu différents et peuvent influencer la pratique du référencement de manière inattendue.

Le facteur clé qui change déjà le classement est le Cumulative Layout Shift. (CLS).

Comme la plupart des experts SEO le savent, pendant un certain temps une partie importante de l’ de l’image a été d’utiliser l’attribut dans la balise pour éviter de perdre la vitesse de la page tout en rendant la page.

Utiliser pourrait conduire à quelques pages sérieusement “bancales” si les codeurs ne spécifient pas la hauteur et la largeur de chaque image à rendre. Certains sites l’ont fait de toute façon, par exemple, Wikipedia sur la plupart de ses pages a un espace prédéfini pour les images créées à l’avance.

Nous devons nous assurer que chaque page Web est codée avec CLS à l’esprit, avec l’espace nécessaire pour chaque image définie à l’avance, afin d’éviter les changements de mise en page ( layout shifts).

Le verdict

Dans l’ensemble, bien sûr, il est encore trop tôt pour le dire, et plus de travail par les SEO autour du web doit être fait ici. Toutefois, il semble que si vous n’êtes pas habitués à vous concentrer sur le référencement technique, et les Core Web Vitals devenant des signaux de classement pourraient ne pas influencer votre travail quotidien finalement.

Toutefois, si vous effectuez des référencements techniques compliqués, les Core Web Vitals vont certainement changer la façon dont vous travaillez de manière encore inattendue.

 

2. Importance de l’AMP pour le SEO

La pertinence de l’AMP aujourd’hui est une question ouverte. Bien qu’il ait toujours été excellent comme un moyen rapide et facile d’augmenter la vitesse de la page, les préoccupations en matière de ont été exprimées maintes et maintes fois depuis la création même de la technologie.

Mais en 2020, des changements significatifs sont en cours, puisque, dans le même “Page Experience” update, Google a annoncé qu’il n’y a finalement aucune exigence pour nous de créer des pages AMP pour occuper la fonctionnalité « Top Stories » ou “A la Une” des pages de résultats.

C’est un pas assez énorme pour tous ceux qui essaient d’accumuler autant de fonctionnalités des SERP qu’ils le peuvent, et, en particulier, pour les sites d’information.

 

Comment l’AMP influence les classements

Si nous croyons les paroles de John Mueller, alors l’AMP n’est pas un facteur de classement. Mais bien sûr, les choses ne sont pas si simples, parce que l’AMP est livré avec des gains assez importants dans la vitesse de chargement de la page, et la vitesse est un facteur de classement important.

Grâce au pré-rendu d’AMP combiné à de graves limitations de conception, les pages Web AMP gagnent souvent vraiment en vitesse de page, même si ce n\’est pas dans le classement tel qu’il est.

La fonctionnalité « Top Stories » ou « A la une » de la page de résultats, cependant, a été un énorme avantage à l’aide d’un AMP pour toute agence de news avec un site Web, et il est facile de comprendre pourquoi. Il suffit de regarder la taille de la page qui est occupée par les résultats « Top Stories ».

Non seulement les « Top Stories » obtiennent automatiquement le top 1 du classement sur les SERPs, mais ils arborent également un logo du site les affichant, se démarquant ainsi encore plus de l’ennuyeux vieux lien bleu de la page de résultats.

Cela signifie que depuis quelques années maintenant, les sites d’information ont été essentiellement forcés d\’utiliser AMP pour entrer dans la fonctionnalité « Top Stories » des SERPs sur mobile car elle absorbe un tas de clics.

D’autre part, il faut beaucoup de ressources pour prendre en charge les versions AMP des pages Web, parce que vous maintenez essentiellement une version complète supplémentaire de votre site Web.

Ajouté à cela, une page qui a été correctement optimisée pour la vitesse de chargement pourrait ne pas avoir besoin d’AMP pour ces gains de vitesse aussi.

Le verdict

Bien qu’il soit difficile d’imaginer que l’AMP s’estompera complètement au cours des deux prochaines années, les problèmes de confidentialité de l’AMP combinés au coût de son entretien pourraient être la fin d\’une pratique largement utilisée.

Maintenant, avec les « Top Stories » qui deviennent disponibles pour les pages non-AMP, il n’y a pratiquement aucune raison de compromettre la des utilisateurs pour des gains de vitesse que vous pourriez obtenir par une optimisation appropriée.

 

3. Importance de E-A-T pour le SEO

Expertise. Autorité. Confiance. Tous les mots parfaitement positifs et quelque chose que nous devrions tous viser dans notre vie professionnelle. Mais qu’en est-il de l’optimisation de la recherche ?

Venant directement des Quality Rater Guidelines de Google, voyons comment E-A-T influence les rankings et comment il pourrait changer la façon dont nous optimisons pour la recherche.

Pour la plupart d’entre nous, ils ne le font pas vraiment. Bien sûr, les quality rater guidelines fournissent des informations précieuses sur le processus de classement de Google.

Cependant, est l’un des facteurs les moins importants sur lesquels nous devrions nous concentrer, en partie parce que ce sont des concepts nébuleux et abstraits, et en partie aussi parce que Google ne veut pas exactement que nous le fassions.

Comme les représentants officiels de Google nous l’ont informé, E-A-T n’est pas en soi un facteur de classement.

Recevant des questions de suivi, John Mueller de chez Google a ensuite réitéré ce point, et Ben Gomes, Vice-Président de Google de l’ingénierie de recherche a confirmé que les Quality Rater Guidelines de Google n’influencent pas directement les classements d’une page.

Toutefois, dans la pratique, nous voyons souvent que les sites Web dits YMYL (Your Money Your Life) ne peuvent déjà pas se classer sans avoir une certaine expertise et autorité établies. Un exemple très populaire est qu’il est pratiquement impossible de classer un site Web fournissant des conseils médicaux sans qu’un médecin réel n\’écrive les articles.

Le problème ici est que l’expertise, l’autorité et la fiabilité ne sont pas facilement interprétées par les algorithmes de recherche, qui ne comprennent que le code.

Et, pour le moment, il ne semble pas y avoir de moyen infaillible pour Google de transformer ces signaux en classements, sauf pour lire les commentaires de ses Quality Raters (Evaluateurs) avant chaque update de l’algorithme.

Le verdict

Même si utiliser tout E-A-T pour classer les sites Web peut sembler un avantage incontestable pour le chercheur, il y a un couple de préoccupations qui ne sont pas facilement résolues, à savoir :

Qui déterminera exactement les signaux E-A-T, et selon quelle norme ?

L’introduction de tels facteurs crée un système où les sites Web plus petits et plus nouveaux ou récents sont punis dans les classements pour ne pas avoir la fiabilité qu’ils ne peuvent pas acquérir de façon réaliste.

Pour répondre à ces deux préoccupations, il faut du temps et des efforts du côté du moteur de recherche. En l’état actuel des choses, E-A-T n’est pas quelque chose à garder à l’esprit lorsque l\’on fait des opérations d\’optimisation au jour le jour.

Imaginons un scénario fantastique où un webmaster / Expert SEO a un peu de temps libre. Ensuite, il pourrait vouloir travailler sur E-A-T, pour essayer de rester en avance sur la concurrence.

D’autre part, il n’y a tout simplement aucune preuve que Google va effectivement utiliser E-A-T. Ou que, même s’ils sont utilisés, ces signaux deviendront des facteurs de classement majeurs. Pour cette raison, E-A-T ne devrait pas être votre priorité avant les tâches SEO traditionnelles comme la construction de liens et l’optimisation technique.

En outre, considérez ceci. L’ensemble des Quality Raters Guidelines de Google fait 168 pages. Toutefois, une explication complète de ce qu’est E-A-T et pourquoi il pourrait être calculé d’une certaine manière prendra beaucoup plus de pages que cela.

 

Conclusion

Au moment d’écrire ces lignes, les Core Web Vitals semblent être la plus importante nouvelle de classement à sortir en 2020 en termes pratiques. Cependant, la recherche est un domaine extrêmement volatile : ce qui a fonctionné il y a deux semaines peut ne pas fonctionner aujourd’hui, et ce qui fonctionne aujourd’hui pourrait ne pas fonctionner pour la plupart d’entre nous.

Les choses sont encore compliquées parce que nous nous battons dans une bataille inégale : il n’est tout simplement pas dans l’intérêt des moteurs de recherche de nous donner une image complète et détaillée du fonctionnement du classement, de peur que nous n’en abusions.

C’est pourquoi il est crucial de garder la main sur le pouls des nouvelles d’optimisation et des changements qui se produisent chaque jour. Grâce aux efforts constants de notre communauté SEO pour trouver la meilleure façon de se positionner au premier rang, il est possible pour nous de combler cet écart et de savoir avec certitude quelles tendances sont primordiales, et lesquelles nous pouvons nous permettre d’ignorer :

  • Le plus grand update de Google de l’année s’appelle l’update Page experience.
  • Les signaux web essentiels ou Core Web Vitals font partie de cette mise à jour, et ils sont certainement des facteurs de classement à garder à l’esprit, en particulier lors de l’optimisation des images.
  • AMP n’est plus le seul moyen d’obtenir une fonctionnalité « Top Stories » sur mobile. À partir de 2021, n’importe quelle page Web d’actualité peut devenir une « Top Story ».
  • La combinaison des préoccupations de l’AMP en matière de et du coût d’exploitation pourrait signifier que l’AMP disparaîtra d’ici quelques années.
  • E-A-T n’est pas un facteur de classement en ce moment, et nous ne savons pas s’il va devenir un à l’avenir. Toutefois, Google a déjà déclaré qu’il espère que ses signaux vont s’aligner sur E-A-T.

Source : Searchenginewatch

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO.