Google s’explique sur les temps de récupération du Core Update

John Mueller de chez offre un aperçu des temps de récupération du Core Algorithm Update et de ce que les éditeurs devraient faire.

Google s\'explique sur les temps de récupération du Core Update

Dans un récent hangout Webmaster Central Office Hours, John Mueller a répondu à une question sur la récupération du Core Algorithm Update. Mueller a expliqué ce qu’est un Core Algorithm en général et comment un éditeur peut y répondre.

 

Faut-il attendre le prochain Core Algorithm Update pour récupérer?

La question en arrière-plan est qu’il y a des cas où certains sites touchés par un Core Algorithm Update récupère parfois sur un Update ultérieur. Cela donne l’impression que le travail effectué sur un site pour « corriger » les problèmes n’est pas récompensé par l’algorithme de Google jusqu’au prochain Core Algorithm Update.

Il s’agissait dans la question posée de savoir pourquoi les éditeurs devaient attendre.

Voici la question:

Qu’en est-il exactement, que les sites Web qui ont été touchés par les core updates ne peuvent pas récupérer avant le prochain , même s’ils font de bonnes améliorations ?

Certains algorithmes sont lancés une fois pour quelques mois ou comment cela fonctionne-t-il ?

John Mueller a répondu en déclarant d’abord quels types de Core Algorithms de Google sont principalement concernés, qui sont de comprendre comment les pages Web sont pertinentes pour les requêtes de site.

Voici la réponse de John Mueller :

Avec les Core Updates, nous essayons essentiellement de comprendre à nouveau la pertinence des résultats de recherche.

Mueller a ensuite abordé la question principale sur le fait de devoir attendre.

Il a déclaré :

Et ce n’est pas quelque chose qui nécessite qu\’un site ait à … attendre la prochaine mise à jour pour avoir une chance d’être vu différemment.

Ils peuvent continuer à travailler sur des choses et les choses peuvent s’améliorer au fil du temps.

Au début des années 2000, lorsque les mises à jour de Google (Google Dance, NDLR) se sont produites sur une base mensuelle, il était vrai qu’un site devait attendre un mois jusqu’à la prochaine mise à jour pour voir ses changements de site récompensés.

Ce que John Mueller confirme, c’est que l’algorithme de Google fonctionne sur un déploiement de rafraîchissement, où l’index entier est constamment réactualisé.

Une fois qu’un changement d’algorithme entre en vigueur, disons par exemple qu’il s’agit d’un changement de la façon dont les « commentaires » sont classés pour promouvoir les avec une certaine fonctionnalité particulière, alors l’index est constamment actualisé en utilisant ces changements.

Donc, si un site qui perd des positions en raison de ces changements ajoute ces fonctionnalités manquantes parce qu’il se rend compte qu’elles sont pertinentes pour les utilisateurs, ce site devrait commencer à gagner des positions avant la prochaine mise à jour.

John poursuit avec un encouragement à continuer à améliorer un site au cas où la prochaine mise à jour se concentre sur une ou plusieurs des améliorations apportées par un éditeur :

Il est possible que notre prochain Core Algorithm Update fasse un changement plus important dans la même direction que vous avez travaillé et vous verrez également un changement plus important dans les performances de votre site.

Mais en général, les sites n’ont pas à attendre la prochaine mise à jour plus grande afin de commencer à voir des changements.

Donc, de ce point de vue, je ne voudrais pas … arrêter de travailler sur les choses une fois que vous pensez que vous avez fait la bonne chose. Mais je continuerais à travailler dans cette direction.

Vous devriez voir au moins quelques améliorations progressives au fil du temps.

 

Ne jamais cesser d’améliorer les sites Web

L’une des approches les plus anciennes et toujours utiles pour l’amélioration du est de diversifier le contenu.

Certains sites peuvent rester “coincés” en publiant les mêmes types de contenu. Cela peut rebuter les audiences qui se lassent de la même chose. Ou cela peut provoquer le fait pour le site de manquer sur l’acquisition de plus de trafic à partir d’une audience démographique.

L’objectif de la diversification est de faire pivoter à travers différentes formes de contenu.

Un mélange de sujets evergreen et temporaires, en plus de diversifier dans d’autres types d’articles, comme des articles pleins d’images, des articles how-to (ou comment faire…), des tutoriels et ainsi de suite, peut aider un site à attirer une audience plus large, répondre à un éventail de besoins et construire des signaux plus forts d’Autorité.

Cela peut également être utile d’identifier les nouveaux publics et les publics connexes. Les raisons pour lesquelles les gens recherchent des choses, les tendances des utilisateurs et ainsi de suite peuvent être dans un état constant de changement.

Source : Searchenginejournal

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.