Google Photos facilite l’exportation de vos propres albums photos

Google Photos

Google Photos facilite l’exportation de vos propres albums photos

Heureusement, elles ne sont pas coincées là, et la société permet aux utilisateurs de transférer des photos directement sur Flickr ou OneDrive, ou de les exporter et de les télécharger pour les sauvegardes locales.

Maintenant, l’outil Google Takeout a été mis à jour pour permettre aux utilisateurs d’exporter uniquement des albums spécifiques.

Lorsqu’une personne démarre une exportation Photos via Takeout, un nouveau bouton de sélection s’affiche.

Il est par défaut sur ”Tous les albums de Google Photos”, mais peut désormais être modifié pour inclure uniquement certains albums dans l’archive exportée.
Lorsqu’une personne démarre une exportation Google Photos via Takeout, un nouveau bouton de sélection s’affiche.

Améliorer la portabilité des données grâce au DTP

Les principes qui sous-tendent Takeout s’appliquent également à Data Transfer Project (DTP) ou Projet de transfert de données, un effort à l’échelle de l’industrie que Google a fondé et continue à mener avec , , et .

Le Data Transfer Project a été lancé en 2018 pour créer une plate-forme de portabilité de données open-source, de service à service, afin que toutes les personnes sur le Web puissent facilement déplacer leurs données entre les fournisseurs de services en ligne quand elles le souhaitent.

Les contributeurs au projet de transfert de données estiment que la portabilité et l’interopérabilité sont au cœur de l’innovation. Le choix des personnes entre les services facilite la concurrence, permet aux individus d’essayer de nouveaux services et leur permet de choisir l’offre qui convient le mieux à leurs besoins.

Data Transfer Project (DTP) est donc une collaboration d’organisations engagées dans la construction d’un cadre commun avec le code open-source qui peut connecter deux fournisseurs de services en ligne, permettant une portabilité transparente, directe et initiée par l’utilisateur des données entre les deux plates-formes.

Les contributeurs actuels incluent : Apple, Facebook, Google, Microsoft et Twitter.

C’est ainsi que Facebook permet aussi d’exporter vos photos de sa plate-forme vers Google Photos et d\’autres services de stockage. 

Bref, pour Google, les gens devraient être en mesure d’utiliser leurs données avec les services qu’ils aiment le mieux, qu’ils soient fabriqués par des entreprises établies, des start-up avec des produits flambant neufs, ou quoi que ce soit entre les deux.

Plus il y a de services qui se joignent à Data Transfer Project (projet de transfert de données), plus il devient pratique pour les gens d’essayer de nouveaux services, alors Google encourage les entreprises de toutes tailles à le vérifier et à s’impliquer.

Google Photos a été lancé en 2015 avec la promesse d’offrir un stockage de photos illimité gratuit aux utilisateurs.

Depuis lors, des millions de personnes ont commencé à stocker leurs souvenirs via le service. Alors que Google peut être en mesure d’utiliser ces photos pour former des algorithmes d’apprentissage automatique et améliorer les résultats de recherche, on ne peut s’empêcher de s’interroger sur la viabilité à long terme.

Que vous passiez à un autre service de photo ou de stockage dans le cloud ou que vous fassiez simplement des sauvegardes locales pour être sur le côté sûr, cette petite modification rendra le processus d’exportation de données pour Google Photos beaucoup plus simple.

Source : Androidpolice 

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.