L’algo de Facebook donne désormais la priorité aux articles originaux

Posted by

À partir d’aujourd’hui, Facebook

L’algo de Facebook donne désormais la priorité aux articles originaux

En outre, l’algorithme de va maintenant rétrograder les articles de news sans « autorisation transparente ».

affirme que ces deux mises à jour sont basées sur une étude sur les utilisateurs et sont construites avec l’aide des commentaires des éditeurs de news et des experts universitaires.

Facebook déclare dans un récent post :

Lorsque nous demandons aux gens quel genre de news ils veulent voir sur Facebook, ils nous disent continuellement qu’ils veulent des news qui sont crédibles et informatives.

Aujourd’hui, nous mettons à jour la façon dont les news sont classées dans le fil d’actualité de afin de prioriser les reportages originaux et les stories avec une paternité transparente.

Ces signaux sont basés sur la recherche des utilisateurs et ont été construits avec la rétroaction des éditeurs de news et des experts universitaires. Ils ne s’appliqueront qu’au contenu des news.

Prioriser les news originales

L’algo de va maintenant prioriser les articles de news qui ont été identifiés comme des reportages originaux ou d\’origine 

Afin d’identifier les articles originaux de news, Facebook examinera des groupes d’articles sur un sujet similaire pour déterminer à quel article ils sont le plus souvent liés comme source d’origine.

Lorsque plusieurs histoires sur le même sujet sont partagées par différents éditeurs, Facebook va stimuler le plus original dans les flux des gens.

Cette modification ne s’applique pas aux articles de news partagés par des liens personnels tels que les amis et la famille. Cela ne s’applique qu’aux articles partagés par les Pages Facebook des éditeurs.

Il y a des défauts dans cette approche qui viennent immédiatement à l’esprit. Par exemple, il n’est pas rare qu’une histoire originale d’un petit éditeur soit reprise par un site Web plus grand. Eh oui, ça existe…

Dans ces cas, les journalistes peuvent finir plus fréquemment par pointer un lien vers l’éditeur plus grand parce qu’il est bien plus connu.

Selon les standards de Facebook, l’article du grand éditeur serait considéré comme la source originale, bien que ce ne soit pas forcément le cas. Facebook admet que la définition des normes des articles ou reportages originaux est complexe et que l’entreprise continuera d’affiner son approche au fil du temps.

Rétrogradation de la paternité non transparente

Facebook souligne l’importance de la transparence de la paternité, affirmant que le manque de transparence est un signe de faible crédibilité.

À l’avenir, Facebook rétrogradera les articles d’information des éditeurs qui n’ont pas d’information sur leur personnel de rédaction.

Les articles de presse seront examinés pour les lignes directrices ou une page du personnel sur le site Web de l’éditeur. Les informations doivent inclure le prénom et le nom de famille des journalistes ou d’autres rédactions.

Nous avons constaté que les éditeurs qui n’incluent pas ces informations manquent souvent de crédibilité pour les lecteurs et produisent du contenu avec des fermes de clics ou d’annonces, tous les contenus que les gens nous disent qu’ils ne veulent pas voir sur Facebook.

Il ne semble pas y avoir d’autres critères pour ce qui est considéré comme une « paternité transparente » autre que la liste des prénoms et des noms de famille des journalistes. Histoire de savoir qui écrit quoi pour un journal ou magazine.

Ce changement n’est pas propre à la plate-forme Facebook. La paternité transparente est une norme éditoriale dans le journalisme.

Il y a quand même des failles dans cette approche, admet Facebook. Dans certains cas, les auteurs peuvent se mettre en danger en incluant leurs renseignements personnels dans des articles.

Facebook ne fait que prioriser la transparence des auteurs limitée à des marchés pour commencer, en tenant compte de l’environnement de la presse dans lequel les éditeurs opèrent.

Bref, au fur et à mesure que ce changement se déploie, les news et les reportages originaux peuvent voir une augmentation de la distribution. 

Il est important pour les éditeurs de garder à l’esprit que leurs articles sont toutefois toujours soumis aux signaux de classement du fil d’actualités existants de Facebook, tel que le signal d’autorité ou encore le signal de la fiabilité de la Page

Cela dit, Facebook affirme que la plupart des éditeurs de nouvelles ne verront probablement pas de changements significatifs dans leur placement dans les fils d’actualité des gens.

Source :