Zoom : Pourquoi le gratuit n’aura pas d’appels vidéo cryptés ?

Zoom a confirmé qu’il n’offrira pas de de bout en bout sur les comptes gratuits.

Zoom : Pourquoi le gratuit n\'aura pas d\'appels vidéo cryptés ?

 

La semaine dernière, le consultant en de la société Alex Stamos a révélé que les plans pour renforcer la sécurité sur les comptes payants étaient en cours. Ce que vient de confirmer Eric Yuan, le PDG de .

Comme on pouvait s’y attendre, le mouvement a suscité beaucoup de controverses, à savoir que Yuan a donné l’impression qu’il cherchait juste à amadouer les autorités et à collaborer avec elles.

Dans la dernière annonce des résultats financiers de l’entreprise, Yuan a déclaré :

Les utilisateurs gratuits, c’est sûr, nous ne voulons pas leur donner cela [le de bout en bout]. Parce que nous voulons aussi travailler avec le FBI et l’application de la loi locale, au cas où certaines personnes utilisent Zoom à mauvais escient.

Certains ont par la suite accusé Zoom de « se plier à la police ».

Cependant, Stamos a affirmé que la déclaration de Yuan n’était pas claire et a publié un Tweet pour expliquer plus en détail pourquoi Zoom a pris cette décision.

Selon Stamos :

Zoom fait face à un « difficile exercice d’équilibre » en essayant d’améliorer les garanties de confidentialité tout en « réduisant l’impact humain de l’abus de son produit ».

Ici, il fait référence aux discours de haine, à l’exposition aux enfants et à d’autres comportements illégaux qui ont entaché la réputation de Zoom ces derniers temps.

Les personnes impliquées dans ce type d’activité utiliseront principalement un compte gratuit avec des adresses e-mail jetables – un niveau inférieur de cryptage permettra à Zoom, avec l’aide de l’application de la loi, de prendre des mesures sur les récidivistes.

 

Quelques sur les plans actuels de Zoom pour le cryptage E2E, qui sont compliqués par les exigences du produit pour un produit de conférence d’entreprise et certains problèmes légitimes de sécurité.

Pour conclure, Stamos fait remarquer :

Est-ce que cela éliminera tous les abus ? Non, mais puisque la grande majorité des dommages proviennent d’utilisateurs gratuits avec de fausses identités, cela va créer des frictions et réduire les dommages.

Zoom ne surveille pas de manière proactive le contenu dans les réunions et il ne le fera pas à l’avenir.

Il n’enregistre pas non plus, ou ne consignera pas, les réunions en douce

L’entreprise a fait face à une série de défis ces derniers temps, en grande partie catalysée par son adoption accrue en raison de la crise du coronavirus.

Et maintenant, comme la plate-forme est de plus en plus utilisée par des individus infâmes pour des activités illégales, Zoom – comme toutes les autres entreprises de technologie – doit trouver un équilibre entre la pour ses utilisateurs de confiance, et les mécanismes pour éliminer les mauvais acteurs.

Source : Engadget