SEMRush crée la polémique à cause de liens de Guest Blogging

de chez a répondu à un Tweet sur la sensibilisation du Guest Post (post invité). Il a semblé dire que payer une entreprise à la sensibilisation pour des publications d’invités peut entraîner des liens non naturels.

SEMRush crée la polémique à cause de liens de Guest Blogging proposés

SEMRush a lancé SEMRush Content Marketplace il y a environ un an et à un moment donné, dans cette place de marché, il a commencé à vendre des guests posts qui génèrent des \ »liens naturels vers votre site\ », dixit SEMRush.

Maintenant, nous aimons tous SEMRush, mais John Mueller de chez Google a déclaré sur qu’il s’agit de – le genre de liens contre lesquels l’équipe webspam de Google pourrait prendre des mesures.\ »

D’après Seroundtable, la page de vente de blog invité dit :

le Service Guest Posting conçu pour offrir un certain nombre d\’avantages à votre entreprise. Imaginez une cascade de liens naturels de qualité qui pointerait vers votre site et qui améliorerait votre classement et vous aiderait à obtenir un trafic plus organique.

En quelques clics, vous pouvez commander des articles de blog en tant qu\’invité en fonction des mots clés qui vous intéressent. Ces articles sont ensuite placés sur un site pertinent appartenant à votre niche.

Diffusion de Guest Post

Le Guest Posting pour des liens, c’est quand un éditeur web accepte de publier un article qui est écrit par quelqu’un d’autre. L’article contient généralement un lien vers le site qui contribue à l’article.

Les commentaires de John Mueller étaient en réaction à un Tweet sur le nouveau service SEMRush pour obtenir des liens de Guest Blogging.

Ce qui rend ce Tweet notable, c’est que SEMRush ne prétend pas acheter des liens auprès des éditeurs qui publient les articles. SEMRush dit qu’ils demandent tout simplement aux sites s’ils veulent publier les articles invités. 

Voici le Tweet qui a démarré la discussion et le malaise ou la polémique (c’est selon) :

SEMRush vend des liens maintenant? Est-ce que cela est logique…

D’après SEMRush, SEMRush fera la sensibilisation et identifiera un site prêt à publier un message d’invité. SEMRush écrit également le contenu.

C’est ainsi que SEMRush l’explique dans sa page de présentation du service : 

En ayant recours à la diffusion manuelle, nous assurerons une publication en tant qu\’invité sur un site de qualité et nous inclurons votre lien à un endroit pertinent. Nous rédigerons et publierons ensuite votre article sur le blog avec des liens pointant vers votre site.

Selon ce scénario, SEMRush ne paie pas l’éditeur pour un lien sur son site Web. Il identifie simplement un éditeur prêt à publier l’article, y compris le lien.

Le client SEMRush ne paie pas l’éditeur pour le lien. Le client paie SEMRush pour le service d’identification d’un éditeur prêt à héberger l’article contenant le lien.

Mais, John Mueller a dit que c’était un lien non naturel :

C’est un lien factice (non naturel, NDLR) – le genre contre lequel l’équipe webspam pourrait prendre des mesures. https://webmasters.googleblog.com/2017/05/a-reminder-about-links-in-large-scale.html … et https://support.google.com/webmasters/answer/66356 … en disent plus.

S’assurer que les liens utilisent rel-nofollow / rel-sponsored permettrait toujours aux sites d’obtenir de la visibilité sans avoir à se soucier des actions manuelles.

SEMRush a répondu ce Tweet de John Mueller pour préciser :

Salut, John ! Pour parler du service Marketplace Guest Post, nous pouvons vous assurer qu’il ne s’agit pas d’acheter des liens / slots, et nous ne payons pas les blogs pour les publications.

Auparavant, SEMRush avait apporté cette autre précision :

Au lieu de cela, nous faisons manuellement de la sensibilisation pertinente pour vos blogs de niche et communiquons avec eux sur quel contenu peut être utile et intéressant pour leur audience.

Et voici une autre réponse à ce Tweet de SEMRush :

Donc vous êtes devenu une machine à spam ?

La direction/vision du produit pour SEMrush est ahurissante.

Q: Que faites-vous exactement avec ces 70M ?

R: Diffuser des posts en tant qu\’invité de mauvaise qualité

Et un autre Tweet de mécontentement :

Vous vendez des liens. Quand une URL cible et un texte d’ancrage sont tout ce qui est nécessaire avant le reste, et vous savez sacrément bien que ces liens n’auront pas un nofollow, c’est du spam. Pur. 100%.

N’essayez même pas de le faire spinner. Arrêtez. Il suffit de rester un fournisseur d’outils, ce pour quoi vous êtes vraiment bons.

Alors, c’est quoi un lien non naturel ?

Julie Joyce, propriétaire de LinkFish Media (@LinkFishMedia), est une experte en construction de liens. Voici ce qu’elle pense de la déclaration de John Mueller sur les liens factices :

Il y a eu tellement d’arguments sur ce qui constitue un lien non naturel ou payé au fil des ans… et beaucoup de gens ne semblent pas penser qu’ils achètent des liens.

Si je paie pour avoir un webmaster qui va mettre un lien dans un article sur son site, en quoi est-ce différent que de payer quelqu’un pour placer un post invité sur son site ?

Si vous payez pour obtenir un lien, c’est un lien payé à mon avis.

Le problème n’est donc pas seulement avec des liens achetés. Selon les lignes directrices de Google Webmaster sur les systèmes de liens :

“Tout lien destiné à manipuler le classement PageRank ou le classement d\’un site dans les résultats de recherche Google peut être considéré comme faisant partie d\’un système de liens et comme constituant une violation des consignes Google aux webmasters.

Cela inclut toutes les opérations visant à manipuler les liens dirigeant vers votre site ou les liens contenus dans votre site et redirigeant vers d\’autres pages.”

Je pense que plusieurs fois certaines personnes supposent que tous les liens payés sont mauvais et que tous les liens non naturels sont payés, alors que ce n’est pas le cas.

C’est une bonne observation. Tous les liens factices ne sont pas nécessairement payés. D’ailleurs, Google précise dans ses consignes sur les systèmes de liens :

Achat ou vente de liens afin d\’influencer le classement PageRank (cela inclut l\’achat de liens ou de messages contenant des liens, l\’échange de biens ou de services en échange de liens, ou encore l\’envoi d\’un produit \ »gratuit\ » en échange d\’un commentaire incluant un lien).

L’expression “Liens non naturels” couvre donc un large éventail de situations.

Typiquement, ce que les liens non naturels ont en commun est l’objectif d’influencer les moteurs de recherche. Ceci est généralement vu dans le choix du texte d’ancrage utilisé pour les liens ainsi que l’emplacement du placement du lien dans l’article.

Bref, les liens non naturels couvrent un large éventail de tactiques de construction de liens. Il est préférable de garder l’esprit ouvert sur la question de savoir si certains liens pourraient ne pas être si bons que ça. 

Pour finir, je viens de constater que SEMRush vient de supprimer la page objet de la polémique: ://www.semrush.com/kb/1062-content-marketplace-guest-posting. Sans doute pour reformuler son offre de service.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO.