Facebook teste les annonces vidéo Mid-Roll et Livestream

Facebook a confirmé qu’il teste des annonces Mid-Roll, et des placements d’annonces vidéo dans les vidéo Livestream (en direct).

Facebook teste les annonces vidéo Mid-Roll et Livestream


L’expérience utilisateur Mid-Roll

a donc confirmé qu’il expérimente le format vidéo Mid-Roll comme étant une unité non-skippable (qu’on ne peut pas ignorer) pendant les 5 premières secondes d’exécution.

Un cercle de compte à rebours apparaîtra à gauche (marqué dans l’image ci-dessous), et après 5 secondes, un bouton « Ignorer » (Skip) apparaîtra pour les utilisateurs, de la même façon que cela existe sur .

Les annonces vidéo Mid-Roll sont une coupure publicitaire à l’intérieur d’une vidéo en cours de visualisation et peuvent durer entre 10 et 15 secondes.

Facebook a confirmé qu’il teste des annonces vidéo à Mid-Roll, et des placements d’annonces vidéo dans les vidéo Livestream (en direct).

Les annonces actuelles sont admissibles, dans tous les objectifs normalement pris en charge.

Les règles actuelles de YouTube sont qu’une vidéo doit être d’au moins 10 minutes pour qu’un placement d’annonce Mid-Roll soit admissible, mais Facebook n’a pas encore notifié d’exigence de durée de la vidéo.

Un porte-parole de Facebook commentant cette information déclare :

Nous testons des annonces en cours d’exécution et évaluons si ces annonces sont bénéfiques pour les personnes et les entreprises avant de décider s’il faut les étendre davantage.

Tests d’annonces Livestream

Facebook teste également plusieurs formats publicitaires in-stream sur du contenu en cours d’exécution, ouvrant de nouvelles sources de revenus potentielles aux créateurs de contenu.

Le test est en cours d’exécution sur un petit groupe d’éditeurs qui sont pré-vérifiés, et comprennent des placements pour le Pre-Roll, des images sous le flux, et une annonce Mid-Roll qui renvoie la vidéo en direct vers une petite fenêtre jusqu’à ce que l’annonce vidéo soit terminée, comme le montre l\’exemple ci-dessous :

Facebook teste également plusieurs formats publicitaires in-stream sur du contenu en cours d’exécution, ouvrant de nouvelles sources de revenus potentielles aux créateurs de contenu.

Les annonceurs préoccupés par le placement peuvent les exclure en option, ou ajouter des éditeurs à une liste de blocage.

Pourquoi Facebook teste-t-il tout cela ?

Facebook a mis en place des évolutions pour essayer de s’orienter vers la vidéo de forme plus longue, mais il n’y est pas vraiment parvenu.

Les analystes ont regardé le lancement de leur fonctionnalité Watch dans l’application, curieux de voir si elle volerait des parts de marché à YouTube.

Ce qui ne fut pas le cas, avec Facebook confirmant lors de la publication des résultats financiers Q4 que la plupart des vidéos est encore simplement confirmée dans le fil d’actualité.

Cependant, cela ne les a pas dissuadés d’aller de l’avant sur les moyens de tester la vidéo, et la plupart de ces tests bêta sont très éloignés de l’expérience utilisateur sur YouTube.

Quel est donc le plan de Facebook pour la vidéo ?

Les spéculations sur l’échec de l’adoption de Watch, une nouvelle plate-forme consacrée à la diffusion de programmes qui permettra aux gens d’interagir avec davantage de contenus vidéo et d’en découvrir, a été un sujet depuis son lancement, avec beaucoup d’observateurs qui estiment que l’absence d’une application autonome ou la capacité de diffuser à travers la télévision font partie de son problème.

L’impasse de la croissance de Facebook Watch a également été aggravée par l’adoption plus lente que prévu d’IGTV, l’extension vidéo de plus longue forme d’.

Changement de création de contenu vidéo de Facebook

Malgré l’augmentation de son budget de contenu pour Watch de 1 milliard de dollars à 1,4 milliard de dollars, Facebook n’a pas l’intention d’accroître la production de scripts, de contenu original.

Facebook misera donc beaucoup plus sur les clips de licence des grands réseaux, et les choses qui sont moins chères à produire.

Ce dernier test d’annonces Livestream noté ci-dessus indique également un effort pour courtiser les créateurs de contenu, quelque chose qui a généralement été l’offre phare pour attirer les créateurs sur YouTube.

Source : Searchenginejournal

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.