Airbnb déploie de nouvelles fonctions pour les hébergements longue durée

Posted by

peaufine sa page de destination et introduit de nouvelles fonctionnalités destinées aux séjours de longue durée, alors que le marché de la location en ligne cherche à capitaliser sur un segment croissant de son activité.

Airbnb déploie de nouvelles fonctions pour les hébergements longue durée

Ces changements sont en cours de déploiement quelques jours seulement après que le PDG d’Airbnb, Brian Chesky, a déclaré que l’entreprise avait levé 1 milliard de dollars et présenté des plans pour orienter son attention et ses nouveaux fonds vers 3 produits de base :

Airbnb a récemment levé 1 milliard de dollars en dette et capitaux propres auprès des sociétés de capital-investissement Silver Lake et Sixth Street Partners.

Chesky a reconnu que si le désir de se connecter et de voyager a été renforcé pendant cette période, la «façon dont il se manifeste évoluera à mesure que le monde change.”

Airbnb parie sur comment et où les gens travaillent évoluera. De l’avis de l’entreprise, Airbnb se dirige vers des séjours plus longs à terme. Des données récentes partagées par Airbnb soutiennent ce point de vue.

Au cours des deux dernières semaines de Mars, l’entreprise a vu le nombre d’invités réserver des séjours de plus longue durée dans leurs mêmes villes presque doublé.

Pendant ce temps, 80% des hôtes (les propriétaires d’appartements) Airbnb acceptent désormais des séjours de longue durée et environ la moitié des annonces actives de l’entreprise offrent désormais des rabais pour les séjours d’1 mois ou plus.

Airbnb a changé sa page d’accueil principale pour mettre en évidence les séjours de longue durée.

La société a introduit une nouvelle notification pour les hôtes pour les éduquer sur les avantages des hébergements de longue durée, ainsi qu’un guide pour mettre à jour leurs annonces pour accepter ces types de réservations.

Airbnb a décidé d’en faire une fonctionnalité permanente dans le portail que les hôtes utilisent pour gérer leurs annonces.

Lorsque la nouvelle page de destination sera lancée, Airbnb aura plus d’1 million d’offres qui proposent des séjours mensuels, selon la société. Ces maisons ou appartements sont équipées des types d’équipements nécessaires pour un séjour plus long, tels que la cuisina, la buanderie et le Wi-Fi.

La pandémie de COVID-19, qui a perturbé les déplacements et suscité le besoin parmi les personnels de santé et d’autres travailleurs essentiels pour trouver des endroits où séjourner dans leur propre ville, a contribué à cette croissance.

Cependant, il semble que cette tendance était déjà en cours en 2019. Selon Airbnb, 1 nuit sur 7 réservée en 2019 était pour un séjour de longue durée.

La poussée vers des séjours plus longs va probablement suscité la colère des sociétés de gestion de propriété immobilière qui traitent les baux traditionnels d’un an.

Il y a déjà des preuves que les séjours de longue durée d’Airbnb ressemblent davantage à des locations traditionnelles.

La société a déclaré qu’elle voit plus de gens, tels que les étudiants, les médecins et les infirmières en résidence, ou d’autres dans l’affectation de travail de longue durée se tourner vers Airbnb pour trouver un logement pour 6 à 9 mois de séjour.

Déjà en 2020, Airbnb a déclaré avoir vu des réservations pour plus de 600 jours. La plus longue réservation faite jusqu’à présent cette année était de plus de 700 jours.

On ne sait pas si cette poussée vers des locations de longue durée débouchera sur une action en justice des agences immobilières.

L’entreprise a été aux prises avec des villes et des associations touristiques dans les salles d’audience aux États-Unis et en Europe.

Airbnb a franchi un important obstacle juridique en Décembre 2019 lorsque la plus haute juridiction européenne a estimé qu’il s’agit d\’une plate-forme en ligne qui relie les personnes à la recherche d’un logement à court terme, plutôt que d’un agent immobilier à part entière.

Cette décision pourrait rendre plus difficile pour les régulateurs d’obliger Airbnb à se conformer aux lois locales sur les biens immobiliers.

Airbnb avait à cette occasion déclaré :

Nous nous félicitons de ce jugement et voulons aller de l’avant et continuer à travailler avec les villes sur des règles claires qui placent les familles et les communautés locales au cœur des voyages durables du XXIe siècle.

Nous voulons être de bons partenaires pour tout le monde et nous avons déjà travaillé avec plus de 500 gouvernements et autorités pour aider les hôtes à partager leurs maisons, à suivre les règles et à payer des impôts.

La nouvelle Commission européenne a indiqué son intention de mettre à niveau les règles de sécurité et de responsabilité autour des plates-formes en ligne , par le biais d’une prochaine loi sur les services numériques, qui semble prête à modifier les règles actuelles du commerce électronique.

Il est donc possible que des réglementations plus strictes soient à venir pour les plates-formes dans les prochaines années. Airbnb souhaite donc travailler avec la Commission sur toute réinitialisation des règles.

Source : Techcrunch