Google proposera-t-il des avertissements préalables avant une pénalité ?

Posted by

Dans un récent Webmaster Hangout, un éditeur affecté par une pénalité manuelle basée sur les liens dits factices a déclaré que l’action manuelle a mis une pression sur son entreprise. 

Google proposera-t-il des avertissements préalables avant une pénalité ?

Il a demandé à John Mueller de chez s’il était possible de donner un avertissement préalable avant d’imposer une pénalité qui assèche tout le trafic de recherche.

L’éditeur demande donc si Google peut envoyer un avertissement avant de prononcer une pénalité.

L’éditeur a mentionné qu’il employait douze personnes, mais que la pénalité a causé une perturbation dans son entreprise. Un avertissement préalable lui aurait donné une chance d’éviter cette perturbation.

La difficulté d’envoyer un avertissement de pénalité

John Mueller a donné une réponse expliquant qu’il y a des considérations au-delà de l’éditeur :

Ok, maintenant, en ce qui concerne l’envoi d’un avertissement, c’est quelque chose dont nous discutons de temps en temps. Je ne sais pas si c’est quelque chose qui va changer.

La principale raison pour laquelle nous avons tendance à ne pas envoyer un avertissement est que lorsque nous nous trouvons dans ce genre de situation où l’équipe webspam remarque qu’il y a un problème, alors généralement, c’est que quelque chose déjà affecte les résultats de recherche normale.

Donc, c’est une situation où les utilisateurs voient de mauvais résultats de recherche et nous savons que les utilisateurs voient de mauvais résultats, alors nous voulons prendre des mesures aussi rapidement que possibles afin de résoudre cela.

Par conséquent, pour la plupart, c’est toujours un peu difficile de dire que nous enverrions un avertissement quand nous savons qu’il est actuellement dans un mauvais état.

Demande d’avertissement fondée sur une assomption fragile

D\’après John Mueller, chaque éditeur touché par une pénalité Google manuelle doit le savoir :

Une autre chose, surtout en ce qui concerne les demandes de réexamen des liens…

L’une des parties délicates, c\’est qu\’il y a parfois que le ranking du site est en partie dû à certains de ces liens non naturels qu’ils faisaient.

Donc, en corrigeant ces liens factices et en les supprimant ou en les désavouant, alors vous supprimez une partie de cela … la prise en charge artificielle qui existait sur ce site aussi.

Par conséquent, ce ne sera pas nécessairement le cas que lorsque l’action manuelle est résolue que ce site va revenir au même endroit qu’il était avant.

Juste parce que vous avez … retiré cet aspect artificiel, vous vous retrouvez à l’endroit naturel à nouveau qui pourrait être un peu plus bas qu’avant.

Cela dépend un peu de la façon dont les algorithmes ont regardé cela dans le passé.

La question de recevoir un avertissement avant une pénalité suppose que, étant donné la possibilité de corriger les mauvais liens, l’éditeur reviendra automatiquement en haut des résultats de recherche, ou en tout cas là où il était. Alors que c\’est rarement le cas.

Ce qui se passe, c’est que le site va commencer à se classer là où il est censé se classer naturellement. Il doit partir de cette position inférieure et gravir à nouveau les positions.

J’ai vu cela plusieurs fois où une entreprise supprime les liens après avoir reçu une action manuelle, s’attendant à revenir aux résultats de recherche et est déçu de voir son classement du site plus bas.

En fait, sortir de la pénalité manuelle n’est que la première étape de la réhabilitation d’un site. L’étape suivante consiste à aller de l’avant avec la création d’une stratégie de pose de liens durables qui ne violera pas les lignes directrices de Google.

Quand il s’agit de ranking, soit vous travaillez ou soit vous êtes à la traîne.

Considérant ce que John Mueller a dit, cela ne ressemble pas à Google d\’offrir des avertissements avant d’émettre des sanctions dans la situation où l’activité de spam fonctionne.

La première priorité de Google est de corriger les résultats de recherche afin qu’ils ne montrent pas des pages web artificiellement boostées.

Source