Google Chrome affichera l’URL complète dans l’Omnibox sur Desktop

Une des choses que les gens aiment sur le navigateur Chrome est son design simple. Bien qu’il ne semble pas léger en termes de performances, l’interface est toujours propre et simple.

Google Chrome affichera l’URL complète dans l’omnibox sur Desktop

Omnibox est une API qui permet aux utilisateurs d’enregistrer un mot clé avec la barre d’adresse de (Omnibox). Vous pouvez utiliser l’Omnibox comme moteur de recherche.

Il offre à l’utilisateur quelques suggestions très pertinentes et / ou des résultats précoces. L’Omonibox combine les fonctions de la barre d’adresse et de la boîte de recherche.

Si un utilisateur saisit l’URL d’un site précédemment recherché, Chrome permet de presser l’onglet pour rechercher à nouveau le site directement depuis l’Omnibox.

Lorsqu’un utilisateur commence à taper dans l’Omnibox, Chrome fournit des suggestions pour les sites déjà visités (basés sur l’URL ou le texte en page), les sites Web populaires (pas nécessairement visités auparavant), et les recherches populaires.

Les suggestions basées sur les sites visités précédemment ne peuvent pas être désactivées. Chrome permettra d’autocomplérer les URL des sites souvent visités.

Si un utilisateur tape des mots clés dans l’Omnibox qui ne correspondent pas à des sites Web déjà visités et tape sur la touche “Entrée”, Chrome effectuera la recherche à l’aide du moteur de recherche par défaut.

Chrome 76 avait supprimé une partie de l’URL de l’omnibox (barre d’adresse du navigateur Chrome), mais un nouveau flag Chrome devrait la ramener.

Depuis Chrome 76, l’omnibox n’affiche pas l’URL complète. Tout avant le nom du site (www,, HTTP ou ) est coupé.

Ainsi, \ »https://www.arobasenet.com\ » affichait dans la barre d\’adresse \ »arobasenet.com\ ».

Vous devez cliquer deux fois dans l’omnibox pour voir l’URL complète (un clic met en évidence l’URL, un deuxième clic montre l’URL complète). Ce comportement a ennuyé de nombreux développeurs, comme documenté dans ce fil de rétroaction.

Google a pris la décision de « rendre les URL plus faciles à lire et à comprendre, et de supprimer les distractions du domaine registrable ».

Il affirme que ces composants URL sont « sans rapport avec la plupart des utilisateurs de Chrome ».

Bien que cela puisse être vrai, ils sont pertinents pour certains, et il n’y a actuellement aucune méthode intégrée pour les ramener. La solution “officielle” actuelle de Google est d’utiliser l’extension “Suspicious Site Reporter” pour signaler un abus.

Heureusement, d\’après xda-developers.com qui rapporte l\’info, une nouvelle fonction dans le Chromium Gerrit ajoute un flag pour une option de menu contextuelle dans l’omnibox pour afficher l’URL complète. L’un de ces choix basculé là-dessus restera dessus.

La fonction n’a pas encore été fusionnée, mais quand ça le sera, elle sera sur chrome://flags-context-menu-show-full-urls.

Le drapeau (flag) ne sera disponible que pour Chrome sur ordinateur. Ce qui permet aussi aux utilisateurs de distinguer clairement un site sécurisé avec HTTPS d\’un site non sécurisé http.

Source

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.