Google fait main basse sur Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Google fait main basse sur Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Fitbit est extrêmement populaire sur le marché du fitness, mais il a eu du mal à faire une brèche avec la partie “intelligente” de ses montres connectées. Il est également confronté à une concurrence de plus en plus rude de la part de concurrents comme Huawei et Xiaomi.

Pour la petite histoire, a longtemps courtisé Fitbit, et il a été le premier à engager des discussions de rachat, mais venu après lui était prêt à payer le double de la proposition de Facebook.

2,1 milliards de dollars.

Google déclare dans un post officiel :

Google a conclu un accord définitif pour acquérir Fitbit, une marque de premier plan pour les wearables (qui désignent l’ensemble des vêtements et accessoires qui intègrent des éléments de technologie, NDLR).

Nous croyons que la technologie est à son meilleur quand elle peut se produire en arrière-plan, vous aider tout au long de votre journée quand vous en avez besoin.

Fitbit propose des moyens efficaces et motivants pour suivre et améliorer votre forme au quotidien.

Avec ses coachs, sa balance et son application, vous disposez d’un véritable compagnon intelligent et motivant pour suivre et améliorer votre activité quotidienne et sportive, votre sommeil, votre alimentation et votre poids.

Fitbit OS va éventuellement fusionner avec les plates-formes de Google. Rick Osterloh, vice-président de Google pour les appareils et services, note que :

Google reste également engagé envers Wear OS et nos partenaires de l’écosystème, et nous prévoyons de travailler en étroite collaboration avec Fitbit pour combiner le meilleur de nos plateformes respectives de montres intelligentes et de tracker de fitness.

Dans le cas où vous êtes inquiets au sujet de savoir si votre Fitbit ne fonctionnera plus sur votre iPhone, Fitbit dit que ses appareils \ »resteront disponibles sur une plate-forme agnostique à la fois sur et .\ »

En tout cas, Wear OS fonctionne à la fois sur les appareils Android et iOS aussi, mais avec une intégration beaucoup plus étroite sur le premier, à savoir sur Android.

L\’accord ne devrait pas se terminer avant 2020, en supposant l\’approbation de la réglementation et des actionnaires. Dans tous les cas, c’est un changement majeur dans le paysage des Wearables.

Affaire à suivre.