Etude comparative entre les conversions mobiles et desktop

Posted by

Les conversions mobiles sont de plus en plus croissantes, mais la plupart des gens préfèrent encore l’ordinateur pour les transactions.

Les conversions mobiles augmentent, mais celles sur desktop sont plus précieuses

Malgré le fait que les appareils mobiles sont maintenant la façon dominante dont les consommateurs naviguent et recherchent sur Internet, les clics sur les annonces mobiles et les conversions sont moins précieux que celles sur ordinateur.

Les conversions mobiles se développent mais restent moins précieuses. Mais si les conversions mobiles ont augmenté de 10 points entre 2018 et 2019 (de 39% à 49%), la majorité des conversions proviennent encore du desktop.

AccuraCast a déclaré dans son rapport d’étude :

60%93% de plus que les conversions mobiles, en moyenne.

Pour les sociétés B2C, la valeur de conversion a été calculée comme la valeur moyenne des commandes, et pour les B2B, elle a été calculée comme la valeur du lead (contact

Ce qui confirme qu’en général, les consommateurs naviguent sur les appareils mobiles et ont tendance à acheter sur ordinateur – bien que cela change.

Les impressions, les clics et les conversions mobiles (commerce électronique ou recrutement de leads) ont augmenté au cours de la période de 12 mois.

Les impressions, les clics et les conversions mobiles (commerce électronique ou recrutement de leads) ont augmenté au cours de la période de 12 mois.

Problèmes d’expérience utilisateur sur mobile

Parmi eux :

  • Applications/sites de faible qualité qui stimulent le trafic mais pas les conversions.
  • Les pages de destination peu performantes qui ne sont pas favorables aux transactions.
  • Des formats publicitaires qui génèrent des clics accidentels.

AccuraCast admet aussi que les conversions latentes sur différents appareils (exposition à une publicité mobile avec une conversion ultérieure de bureau) peuvent contrecarrer le suivi – et potentiellement fausser les données dans une certaine mesure.

reciblage publicitaire

Pourquoi on devrait s\’en soucier ?

En ces temps, ces conseils ont clairement porté leurs fruits sous la forme de conversion et de croissance des revenus sur les appareils mobiles.

Toutefois, les détaillants et les autres vendeurs ne devraient pas considérer l’ordinateur et le mobile comme des canaux mutuellement exclusifs.

Une exception peut être les jeunes utilisateurs qui sont moins engagés avec les PC et ont tendance à privilégier les appareils mobiles et les magasins physiques au-dessus du commerce électronique traditionnel.

Conseils aux annonceurs

Les annonceurs doivent se méfier du seul suivi des clics mobiles comme un KPI (indicateurs clés de performance, en français) primaire.

Voici quelques conseils à prendre en compte :

  • Gardez une trace des applications de mauvaise qualité – celles qui apportent beaucoup de trafic, mais pas de conversions – et bloquez ces applications dans votre campagne.

Source