L\'outil d\'inspection d\'URL de Google Search Console fournit plus de détails

outil d\’inspection d\’URL

L\'outil d\'inspection d\'URL de Google Search Console fournit plus de détails

Ces informations incluent les erreurs AMP

  1. Les codes de réponse HTTP,
  2. Les ressources de la page,
  3. Les journaux (logs) JavaScript,
  4. screenshots) du rendu par Googlebot.

Les utilisateurs peuvent accéder à ces informations :

  • En se connectant à la Search Console,
  • En ajoutant l’URL à inspecter dans le champ qui se présente à eux,
  • Et en cliquant sur le lien “Afficher la page explorée”.

()

HTML, Capture d’écran et Plus d’infos) pour afficher les nouveaux jeux de données.

Les nouveautés de l’outil d’inspection d’URL

4 nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées à l’outil d’inspection d’URL de la nouvelle Search Console :

  1. Les codes de réponse HTTP :

    pour afficher le code de réponse HTTP pour cette page spécifique.

    De là, vous pouvez trouver que la page est OK (code 200), introuvable (code 404), déplacé définitivement (Code 410erreur de serveur (code 500

  2. Ressources de la page :

    , puis sur “Ressources de la page”.

  3. Capture d’écran du rendu :

    “Capture d’écran”, cliquez d’abord sur le lien .

    En d’autres termes, c’est l’outil “Explorer comme Google” qui vient d’intégrer l’outil d’inspection d’URL.

    Les utilisateurs peuvent alors savoir si la page est analysée comme prévu, ou si un contenu important est manquant.

  4. Journaux JavaScript :

    Ces informations permettront aux propriétaires de sites de diagnostiquer et de déboguer les erreurs liées au code JavaScript.

Ces mises à jour de la Search Console ont été déployées à tous les utilisateurs.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.