Google fait machine arrière sur l\'URL des pages sur Chrome

envisageait de changer l’affichage de l\’URL des sites Web visités dans son navigateur Chrome. Pour ce faire, il avait déjà commencé à déployer le premier étage de cette nouvelle expérience de navigation.

Google fait machine-arrière sur l’’URL des pages sur Chrome

://www” ou du “https://m” pour les sites sécurisés.

Mais voilà, c’était sans compter la grogne des utilisateurs, et notamment des propriétaires de sites Web.

Ainsi, Google affiche à nouveau “https ://www” et “\’https://m” devant les URL dans la barre d\’adresse de Chrome après que sa décision de les supprimer a fait l’objet de nombreuses plaintes d\’utilisateurs.

Pour ceux qui ne le savaient pas, lorsque la version Chrome 69 a été lancée la semaine dernière, Chrome a surpris tout le monde quand “www” et “m” ne s’affichaient plus dans la barre d\’adresse.

Apparemment, Google pensait qu’il rendait service aux utilisateurs en supprimant ces parties d\’une URL, mais la critique qui a suivi dit le contraire.

L\’argument principal contre la décision de Google était que masquer “https://www” et “https://m” pourrait exposer davantage les utilisateurs à des menaces de phishing.

Google a donc décidé de faire machine arrière et a publié un post pour déclarer ce qui suit :

Dans Chrome M69, nous avons déployé un changement pour masquer les sous-domaines de cas spéciaux \ »www\ » et \ »m\ » dans l’Omnibox Chrome.

Après avoir reçu des commentaires de la communauté sur ces changements, nous avons décidé de retirer ces changements dans M69 sur Chrome pour Desktop et .

Toutefois, ce retour en arrière semble n’être que temporaire. Car, Google poursuit en expliquant qu\’il va reprendre la masquage du sous-domaine “www” lorsqu’il déploiera Chrome M70 :

Dans Chrome M70, nous avons l\’intention de renvoyer une version ajustée : nous allons éluder “\ »www” mais pas “m”.

Nous n\’allons pas ignorer “m” dans M70 parce que nous avons trouvé de grands sites qui ont un sous-domaine “m” contrôlé par l\’utilisateur. Il y a plus de consensus communautaire sur le fait que les sites ne devraient pas permettre au sous-domaine “www” d\’être contrôlé par l\’utilisateur.

Nous envisageons d\’entamer une discussion de normalisation publique avec les organismes de standardisation appropriés pour réserver explicitement “www” ou “m” comme sous-domaines de cas spéciaux.

Nous n\’avons pas l\’intention d\’uniformiser la façon dont les navigateurs devraient traiter ces cas spéciaux dans leur interface utilisateur.

Nous avons l\’intention de revisiter le sous-domaine “m” à une date ultérieure, après avoir eu l\’occasion de discuter davantage avec la communauté.”

Google recule donc aujourd’hui pour mieux sauter demain et faire évoluer l’URL des pages Web comme il le souhaiterait.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.