Google envisage de mettre fin à l’URL des sites Web

Le navigateur Google Chrome vient d’avoir 10 années d’existence et lance maintenant une nouvelle interface avec de nombreuses fonctionnalités. Et au fil du temps, il a introduit beaucoup de changements radicaux sur le Web.

Google voudrait mettre fin à l’URL des sites Web dans Chrome

En partant de la popularisation des mises à jour automatiques à la promotion agressive du cryptage Web via HTTPS

Chrome prépare encore son initiative la plus controversée : repenser fondamentalement les URL à travers le Web.

Les URLs ou Uniform Resource Locators

En bref, les URL sont une création du World Wide Web et sont utilisées pour identifier les pages et les sites web. Elles sont aussi appelées adresses web.

Et d’après Wired.comou sont masquées par des liens raccourcis (ex : t.co ou bit.ly) et des schémas de redirection.

une aubaine pour les cyber-criminels qui créent des sites malveillants pour exploiter la confusion.

il est temps pour un changement massif. Et Adrienne Porter Felt, Directrice Technique de Chrome, de préciser :

Donc, nous voulons

Mais cela signifie de grands changements sur comment et quand Chrome affiche les URL.

En 2014, elle a essayé une fonctionnalité de mise en forme appelée (je vous en parlais déjà en Mai 2014 ici)

“origin chip”.

Adrienne Porter Felt, Directrice Technique de Chrome, révèle :

L’origin chip ou la puce d\’origine a été la première incursion de Chrome dans l\’espace.

Nous avons découvert beaucoup de choses sur la façon dont les gens pensent et utilisent les URL. Mais franchement, l\’espace de problème s\’est avéré plus difficile que nous nous attendions.

Nous utilisons les commentaires que nous avons reçus en 2014 pour informer notre nouveau travail.

De même, Parisa Tabriz, Directrice de l\’ingénierie chez Chrome, fait remarquer :

L\’équipe a fait face à beaucoup de désapprobations pour son initiative de cryptage Web via .

La transition de Chrome pour traiter les sites cryptés en standard et signaler les sites non cryptés via HTTPS comme “non sécurisés” semblait radicale au début. Mais l\’équipe a collaboré avec d\’autres navigateurs et entreprises de technologie pour répandre le changement sur le Web et promouvoir les connexions chiffrées qui protègent la vie privée des utilisateurs.

Quelque chose d\’aussi basique que le HTTPS, tout le monde dans la communauté de la sécurité est d\’accord avec. Mais dès que vous faîtes un changement, les gens \ »flippent\ ». Donc quoi que nous fassions ici, je sais que ça va être controversé. Cela prend juste un long moment.

Porter Felt dit que le groupe sera plus prêt à parler publiquement de ses idées cet automne ou au printemps prochain.

Et le groupe Chrome note que l\’objectif n\’est pas de bouleverser les URLs au hasard, mais d\’améliorer une vision qui est déjà en place, étant donné que l\’identification de l\’entité est la base du modèle de sécurité globale du Web.

Mais quand cela provient d\’une entreprise aussi influente que Google, et l\’une avec un tel intérêt puissant investi dans la façon dont les gens naviguent et utilisent le Web, le contrôle de la communauté de toute proposition que Google met en avant sera crucial.

Pour ma part, je pense que cet article repris de Wired est une grande campagne de communication et de lobbying de la part de Google pour préparer les esprits avant l’annonce de son projet de suppression des URL des sites Web qui doit, en fait, être prêt.

Affaire à suivre.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.