Quand Google passe du mobile first à la voice first

Quand Google passe du mobile first à la voice first

le mobile-firstGoogle Voice Search, et l’ First.

Plutôt que de penser à la recherche comme une expérience mobile first, il peut être utile de penser à la recherche dans le contexte de la recherche vocale.

La preuve que Google devient IA First

Ce qui suit est la preuve que Google a déplacé le focus vers la recherche vocale alimentée par l’intelligence artificielle (IA).

Voici 4 signes qui indiquent l’éloignement progressif de Google du mobile et son rapprochement progressif vers une stratégie Voice First :

  1. Le blog Google’s Research a récemment été rebaptisé Google AI :

    page Web de Google AI renommée :

  2. First :

    L’outil du balisage de des recettes de Google a été mis à jour pour exiger des informations pertinentes pour Google Assistant.

    .

    et pas spécifiquement la recherche mobile.

    recherche vocale est plus large que celle du mobile tout seul.

    Google a envoyé des emails à certains éditeurs au début du mois de Janvier 2018 pour leur dire d\’optimiser leurs contenus pour l\’ Google.

  3. La recherche vocale est plus importante que le mobile :

    Google a annoncé en Mai 2018 que Google Assistant peut maintenant se connecter avec plus de 5.000 types d’appareils contre 1.500 en Janvier 2018.

    scénario de l’intelligence artificielle commandée par la voix.

  4. Google a présenté une démo de la technologie IA :

    Google a publié une démonstration de technologie IA appelée \ »Talk to Books\ ».

    Bien qu\’actuellement limitée dans la portée, elle vise à montrer à quel point l’intelligence artificielle a parcouru un long chemin.

    Plus important encore, elle a été introduite par le légendaire futuriste Ray Kurzweil, Directeur de l’Ingénierie chez Google.

Annonce de Google (entre les lignes)

La mise à jour des données structurées de Google a été explicitement pour le bénéfice de l\’expérience \ »de la recherche commandée par la voix”.

Voici ce que l\’annonce officielle de Google a déclaré :

Avec plus de personnes qui utilisent Google Home chaque jour, nous éditons de nouvelles consignes pour que vos recettes supportent cette expérience commandée par la voix.

Vous pouvez recevoir du trafic de plus de sources, puisque les utilisateurs peuvent maintenant découvrir vos recettes par l\’intermédiaire de l\’Assistant Google sur Google Home.

Rien n’indique cependant que Google se dirige vers une stratégie Voice-First maintenant. Il n\’y a pas eu d\’annonce dans ce sens. Il est toutefois clair que Google se donne rapidement les moyens pour accueillir la recherche vocale.

Seulement, la question qui se pose est de savoir si les éditeurs devraient attendre une annonce de Google pour s’y intéresser en termes de SEO ?

Ou les éditeurs devraient-ils comprendre que le terrain est en train de changer et qu\’ils commencent à y penser d\’avance au lieu d’attendre pour rattraper plus tard le mouvement en cours ?

Google Home et Google Assistant

L\’informatique mobile a atteint l\’ubiquité dans nos vies. L\’ubiquité signifie que quelque chose est partout à la fois, comme l\’air.

Google est apparemment en train d’anticiper que Google Home atteindra aussi le même niveau d’ubiquité dont bénéficient les téléphones mobiles actuellement.

Cela signifie que la recherche Google est en train de migrer de quelque chose que les utilisateurs saisissent (écrivent) et lisent à quelque chose qu\’ils dictent et écoutent. Et cela a d\’énormes implications pour le référencement.

  1. Google Voice Search, et pas Mobile Search :

    En premier, il est important d’admettre et comprendre que la direction du vent est en train de changer pour le SEO.

    Ainsi, plutôt que d\’optimiser continuellement votre site pour la recherche mobile d’abord, il peut être utile de commencer à l’optimiser pour la recherche vocale, Google Home et Google Assistant.

  2. Les données structurées :

    Comme en témoigne la mise à jour du balisage de données structurées Schema.org pour les recettes de cuisine, les données structurées jouent un rôle dans l\’expérience de la recherche via Google Home et l’Assistant Vocal.

    Il peut être important de suivre les données structurées. John Mueller de chez Google a récemment reconnu que les données structurées jouent un rôle en aidant Google à mieux comprendre ce qu\’est une page Web.

  3. Structure des pages Web pour la recherche vocale :

    Il y a certains types de contenu qui sont incompatibles avec la recherche vocale.

    John Mueller a aussi souligné que les informations qui sont formatées dans des tableaux ou dans une liste de liens ne seront pas incluses dans les résultats de la recherche vocale.

    Il s\’est avéré que les entreprises qui énumèrent les comparaisons de leurs plans de tarification dans les tableaux manquent d\’avoir leurs sites se classer dans les extraits optimisés ou lorsque les clients potentiels de Google demandent des “prix accompagnés du nom de l’entreprise”.

    Ceci indique combien il est important de structurer votre page Web de sorte qu\’elle soit compatible avec la recherche vocale.

En conclusion, est-ce que Google est en train de migrer de la compatibilité avec le mobile vers la compatibilité avec la recherche vocale ?

Pour Roger Monti de Searchengineland, il y a suffisamment de preuves pour le croire. Par conséquent, il peut être encore temps de penser à penser au search marketing et au SEO en termes de recherche vocale au lieu de penser exclusivement en termes de recherche mobile et desktop.

La recherche mobile est, à son avis, juste une transition vers la recherche vocale.

La recherche vocale propulsée par l’intelligence artificielle serait alors la prochaine destination de la recherche sur Google et nous sommes actuellement en train de commencer à arriver à cette gare.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.