Comment Google indexe les Tweets de Twitter ?

Twitter dans les résultats de recherche de depuis 2014, année au cours de laquelle Google et Twitter avaient signé un partenariat pour faciliter l’indexation des Tweets.

Comment Google indexe les Tweets de Twitter en 2018 ?

Et aujourd\’hui, Eric Enge, responsable de ce service, publie le cinquième volet de ses études sur le sujet.

Le constat premier qui s’en dégage, c’est que l\’indexation des Tweets de par Google est en chute libre, et désormais au plus bas niveau jamais atteint. Lisez les détails !

En ce qui concerne la méthodologie, Eric Enge s’est servi d’un panel de 693 profils Twitter qui ont publié un total de 47.799 Tweets.

Sur une base agrégée, seuls 5,2% de ces Tweets sont aujourd\’hui dans l\’index de Google.

Ce qui suit montre l\’évaporation de l\’indexation à travers les cinq éditions de l\’étude que Stone Temple a faites.

C\'est le plus bas niveau d’indexation des Tweets vu durant les cinq études réalisées depuis 2014.
Images via StoneTemple.com

C\’est le plus bas niveau d’indexation des Tweets vu durant les cinq études réalisées depuis 2014.

Il est également intéressant de voir le temps que met Google pour indexer les Tweets qui le sont. En fait, contrairement à ce qui était prévu, les Tweets ne sont pas indexés aussi rapidement.

Cela surprend car Google était supposé mettre en avant, dans ses résultats de recherche, les Tweets ayant trait aux actualités chaudes (breaking news). Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui en 2018.

Voici le pourcentage des 47.799 Tweets de cette étude qui sont indexés dans les 7 jours :

Seul 1,6% des Tweets ont été indexés dans les 7 premiers jours !

Seuls 1,6% des Tweets ont été indexés dans les 7 premiers jours de la publication du Tweet !

Dans l’ensemble des 5 données, Stone Temple a observé des niveaux d\’indexation inférieurs au cours des 7 premiers jours seulement en Février 2015.

Notez que c’était au moment où Google et Twitter avaient annoncé un nouvel accord d\’.

Certains aspects de l\'autorité générale du profil n\'ont pas d\'importance

Certains aspects de l\’autorité générale du profil n\’ont pas d\’importance, d\’après Eric Enge.

Cela pourrait donc être la façon dont les gens engagent avec leur compte (les gens avec plus d\’abonnés ayant tendance à obtenir plus de Likes), plutôt que le comptage des followers, en particulier.

Les facteurs qui impactent sur les niveaux d\’indexation

  1. Le nombre d’Abonnés :

    Eric Enge a également jeté un coup d\’oeil pour voir comment le niveau d\’indexation corrélait avec le nombre de followers de l\’utilisateur. Voici ce que montrent les données :

    Certains aspects de l\’autorité générale du profil n’a pas d\’importance.

    Cela pourrait être la façon dont les gens engagent avec leur compte (les gens avec plus d\’abonnés ont tendance à obtenir plus d\’engagement), plutôt que le comptage des abonnés, en particulier.

  2. Le nombre de Likes :

    Cela soulève la question suivante : est-ce que les Tweets avec plus de Likes sont plus indexés.

    Et voici le résultat :

    La réponse est donc clairement oui !

    Cela est cohérent dans toutes les éditions des études qui ont été faites par Eric Enge. Serait-ce une considération directe à prendre en compte pour savoir si oui ou non Google indexe un Tweet ? C\’est une possibilité.

  3. Le nombre de Retweets :

    Regardons maintenant ce qu’il en est des retweets :

    Comme vous pouvez le voir, un niveau plus élevé de retweets est également bien corrélé avec le potentiel d\’être indexé, mais seulement jusqu\’à un certain point.

    Toutefois, cela se produit à un niveau inférieur à celui du nombre de Favoris ou Likes.

    Cela suggère que le nombre de Likes est une considération plus forte que le nombre de retweets, peut-être parce qu\’il existe beaucoup de comptes qui ne sont que des qui retweetent automatiquement les comptes des autres personnes.

  4. Compte Twitter vérifié :

    Les données de l’étude montrent également l\’impact potentiel d\’avoir un compte Twitter vérifié (badge bleu).

    Voici la représentation graphique :

    Donc, avoir un compte vérifié a une corrélation avec plus de chances d\’indexation, mais il n\’est pas clair que ce soit un facteur direct.

    Il pourrait simplement être parce que les gens avec des comptes vérifiés ont tendance à obtenir plus d\’engagement avec leurs Tweets.

  5. La longueur du Tweet :

    Enfin, et non des moindres, Stone Temple a aussi cherché à savoir si la longueur du Tweet a été un facteur d’indexation.

    Notez qu\’en raison du timing de la collecte des données, Twitter venant d’autoriser des Tweets de plus de 140 caractères, Eric Enge les a exclus de ses données.

    Google ne semble pas favoriser l\’indexation des Tweets plus longs au début de la collecte des données, mais a commencé à le faire vers la fin de celle-ci. Eric Enge a donc considéré que cela pourrait fausser les données.

    Voici ce que les données ont montré pour les Tweets jusqu\’à 140 caractères :

    Comme vous pouvez le voir, il n’y a fondamentalement pas de différence aujourd\’hui, pour les Tweets de moins de 140 caractères.

Ce qu’il faut retenir de cette étude

Les principales conclusions de cette étude sont les suivantes :

  • L\’indexation de Twitter par Google est sur le déclin. À un niveau d\’indexation global de 5,2%, ce qui représente son plus bas niveau jamais observé.
  • Google continue à indexer des Tweets à son propre rythme, c’est à dire pas assez rapidement. Cela fournit un soutien aux déclarations publiques de Google selon lesquelles il traite les sites de médias sociaux comme n\’importe quel autre site.
  • La métrique qui augmente la plupart des chances d\’indexation semble être celle du nombre de “Likes”, puis vient celui des Retweets.
  • Les données analysées suggèrent que la longueur du Tweet importe peu pour l\’indexation du Tweet.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.