Google Actualités : Comment ajouter un balisage à un contenu payant

vient de supprimer le concept du premier clic gratuit et l’a remplacé avec celui de l’extrait souple ou “flexible sampling”.

Google Actualités : Comment ajouter un balisage à un contenu payant

En d’autres termes, Google offre désormais plus d’options aux éditeurs de news pour permettre aux utilisateurs du moteur de recherche d’accéder à leur contenu sans nuire à la visibilité et au classement dans les résultats de .

Avec cette nouvelle opportunité, Google introduit aussi un nouvel élément de données structurées pour les contenus disponibles par abonnement et les contenus soumis à un paywall.

Google ou souplescloaking).

Car, avec le Flexible Sampling ou extrait flexible, l’éditeur choisit désormais le pourcentage (10%, 20% ou plus sans atteindre les 100%) de la longueur de son texte qu’il va proposer gratuitement aux visiteurs. La partie restante étant alors masquée et ne pourra être lue que si les utilisateurs s’abonnent au site.

En effet, et par définition, le \ »cloaking\ » est une pratique qui consiste à présenter aux internautes des URL ou un contenu différents de ceux destinés aux moteurs de recherche.

Cette pratique constitue une infraction aux Consignes aux webmasters de Google, car elle propose aux internautes des résultats différents de ceux attendus.

Google veut donc éviter que les sites de news qui affichent un contenu restreint aux lecteurs et à Googlebot ne soient pénalisés pour dissimulation de contenu

Dans son post d’annonce de la suppression du premier clic gratuit, a aussi recommandé et précisé :

Les sites avec paywall sont fortement encouragés à appliquer les nouvelles à leurs pages, parce que sans elles, le paywall peut être interprété comme une forme de dissimulation (cloacking), et les pages seraient alors supprimées des résultats de recherche.

En d’autres termes, les données structurées vont aider Google à différencier le contenu soumis à un paywall ou par abonnement des techniques de dissimulation qui violent ses guidelines.

Et ce, en tenant aussi compte du fait que Google avait déclaré, en Mars 2015, ne plus prendre en compte les données structurées non visibles sur une page Web. D’où, sans doute, cette nouvelle création.

Comment baliser le contenu protégé par paywall

Google a donc créé un balisage de données structurées spécifique aux contenus disponibles par abonnement et contenus soumis à un paywall.

CreativeWork.

Ces données structurées permettent à Google de dissocier de tels contenus de ceux générés via des techniques de dissimulation, qui ne respectent donc pas ses consignes.

Vous devez par conséquent suivre les consignes relatives aux données structurées et les consignes techniques pour que vos contenus puissent figurer dans les résultats de recherche. En outre, les consignes suivantes s\’appliquent au contenu soumis à un paywall. :

  • Veuillez ne pas intégrer de sections de contenu.
  • Veuillez n\’utiliser que des sélecteurs .class pour la propriété cssSelector.

Google fait remarquer que si vous ne respectez pas ces règles, votre contenu risque de ne pas s\’afficher dans les résultats de recherche.

JSON-LD est la seule méthode acceptée pour la rédaction de données structurées en cas de contenus soumis à un paywall.

Si vous proposez un accès par abonnement ou sur inscription au contenu de votre site, suivez les étapes ci-dessous. L\’exemple suivant s\’applique aux données structurées NewsArticle. Veillez à bien suivre cette procédure pour toutes les versions de votre page (y compris les versions AMP et non AMP).

  • Ajoutez un nom de classe pour chaque section de la page soumise à un paywall. Par exemple :

    Ce contenu est en dehors d\’un paywall et est visible pour tous.

    Ce contenu est à l\’intérieur d\’un paywall, et nécessite un abonnement ou un enregistrement.

  • Ajoutez les données structurées JSON-LD en gras (ci-dessous) à vos données structurées NewsArticle.

    Remarque : L\’attribut cssSelector reprend le nom de classe que vous avez défini à l\’étape 1.

    {
    \ »@context\ »: \ »http://schema.org\ »,
    \ »@type\ »: \ »NewsArticle\ »,
    \ »mainEntityOfPage\ »: {
    \ »@type\ »: \ »WebPage\ »,
    \ »@id\ »: \ »://example.org/article\ »
    },
    (…)
    \ »isAccessibleForFree\ »: \ »False\ »,
    \ »hasPart\ »:
    {
    \ »@type\ »: \ »WebPageElement\ »,
    \ »isAccessibleForFree\ »: \ »False\ »,
    \ »cssSelector\ » : \ ».paywall\ »
    }
    }

    Si plusieurs sections d\’une même page sont soumises à un paywall, ajoutez des noms de classe faisant référence à un ensemble.

    Voici un exemple de plusieurs sections soumises à un paywall sur une même page :

    Ce contenu est à l\’intérieur d\’un paywall, et nécessite un abonnement ou un enregistrement.

    Ce contenu est en dehors d\’un paywall et est visible pour tous.

     

    Il s\’agit d\’une autre section qui est à l\’intérieur d\’un paywall, et nécessite un abonnement ou inscription.

    Si vous disposez d\’une page AMP avec des données structurées, vous pouvez envisager d\’utiliser le composant -access le cas échéant.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.