Google Safe Browsing protège plus de 3 milliards d\'appareils

Google a annoncé que son service Safe Browsing pour la navigation en toute sécurité, qui empêche les utilisateurs de Chrome, Safari et sur ordinateur et sur mobile de visiter des sites potentiellement dangereux, protège maintenant plus de 3 milliards appareils.

Google protège plus de 3 milliards d\'appareils via son outil Safe Browsing

Ce qui représente une hausse d’1 milliard par rapport à 2013 et 2 milliards par rapport à Mai 2016.

2007.

Depuis lors, à la fois Safari et Firefox ont adopté ce service, en plus de nombreux développeurs Web et d’applications, y compris .

L\’idée générale derrière Safe Browsing a toujours été la même :

Dire aux utilisateurs quand le site qu\’ils souhaitent visiter est probablement trompeur ou héberge des malwares (virus).

Il est intéressant de noter que c’est depuis 2015 que Google a activé Safe Browsing pour son navigateur Chrome pour Android par défaut. Ce qui, bien sûr, a fait exploser le nombre d’appareils protégés dès 2016.

Google note également que les fonctionnalités de Safe Browsing d\’aujourd\’hui utilisent le machine learning pour détecter \ »plus de risques potentiels\ » et qu\’il “évalue et intègre continuellement de nouvelles approches de pointe pour améliorer Safe Browsing.\ »

Bref, Google Safe Browsing aide à protéger plus de 3 milliards d\’appareils tous les jours en affichant des avertissements aux utilisateurs lorsqu\’ils tentent de naviguer vers des sites dangereux ou télécharger des fichiers dangereux.

Google Safe Browsing avertit également les webmestres lorsque leurs sites Web sont compromis par des acteurs malveillants et les aide à diagnostiquer et résoudre le problème afin que leurs visiteurs restent plus en sécurité.

Les protections de Safe Browsing fonctionnent sur les produits Google et les expériences de navigation plus sûres sur Internet.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.