Des éditeurs de news utilisent Google AMP de façon astucieuse

Google tente de convaincre les éditeurs de news et, de façon plus large, tous les propriétaires de sites, d’adopter sa technologie AMP qui permet aux pages mobiles de s’afficher de façon accélérée.

Des éditeurs de news utilisent Google AMP de façon stratégique

Pour ce faire, il diffuse des de certaines études attestant, par exemple, que les utilisateurs passent plus de temps sur les pages , et qu’aujourd’hui, la page se charge 2 fois plus vite par rapport au moment de son lancement.

De même, la quasi-majorité des résultats de Google Actualités sur mobile sont au format .

De plus, Google vient de lancer Stamp qui est une fonction destinée aux pages , et donc exclusivement pour le mobile.

Bref, tout baigne pour AMP, au point que Facebook l’accepte désormais comme format pour ses Instant Articles.

Cependant, comme le montre le Tweet ci-dessous, relayé par Barry Schwartz, après avoir cliqué sur le lien depuis , l’utilisateur se voit proposer les 2 premiers paragraphes du contenu AMP.

Cliquez sur le bouton Play de l’image GIF :

Et ce, avant de se voir inviter par l’éditeur à cliquer sur un autre bouton pour lire la suite du contenu.

Le hic, c’est qu’en cliquant sur le bouton “Lire la suite”

Etonnant, non ? Alors, on peut se demander pourquoi cette stratégie à première vue anodine, mais pas tant que ça.

La raison est toute simple : ces éditeurs qui procèdent ainsi veulent avoir un meilleur contrôle sur la de leur contenu via les publicités qu’ils affichent. Ce qu’ils estiment pouvoir mieux faire sur leurs propres sites web mobile plutôt que sur les versions AMP de Google.

Et ce, sans pour autant vouloir perdre ce trafic important provenant de leurs pages AMP via le Carrousel \ »A la une\ ».

Alors quoi, on ne fait pas confiance à Google ? C’est à se demander.

Signalons maintenant que Google a déjà fait savoir qu’il déteste le bouton “Lire la suite” dans les articles.