Google lance Family Link pour le contrôle parental

Google annonce le lancement de Family Link, une application mobile qui va permettre aux parents de créer les comptes de leurs enfants en utilisant une série de contrôles parentaux pour gérer et suivre les activités internet de leurs enfants.

Google lance Family Link

Alors que tous les fournisseurs majeurs de périphériques mobiles (, et inclus) offrent le contrôle parental sur leurs appareils, Google Family Link est différent parce qu’il s’agit d’un système bipartite.

Cette application fonctionne plus comme un contrôle parental d’une tierce partie et un logiciel de surveillance déjà sur le marché, où une application installée sur le périphérique des parents est utilisée pour configurer les paramètres et surveiller le comportement numérique des enfants.

Pour que le système fonctionne, Family Link exige que les parents et les enfants utilisent des mobiles Android. Le parent va tout d’abord télécharger l’application mobile Family Link dans son propre appareil Android tournant sur Android KitKat (4.4) ou supérieur.

La version l’ n’est pas encore disponible.

Depuis cette application, les parents vont créer le compte Google de l’enfant. Elle est conçue pour être utilisée pour les enfants âgés de moins de 13.

Images via Google

Puis, depuis son propre appareil mobile, l’enfant va se connecter à l’aide des nouveaux identifiants fournis par les parents. Le téléphone ou la tablette de l’enfant doit tourner sur Android Nougat (7.0), ou sur un périphérique supporté tel que Marshmallow (6.1).

Une fois connecté, l’utilisation du téléphone de l’enfant est suivie et connectée. Les parents peuvent ainsi voir combien de temps leurs enfants passent dans diverses applications, via des rapports d’activité hebdomadaires et mensuels.

Depuis l’application Family Link des parents, les mamans et les papas peuvent définir ensemble un certain nombre de règles pour leurs enfants, y compris :

  • Pendant combien de temps les enfants sont autorisés à être sur leurs appareils mobiles tous les jours,
  • A quelles heures de chaque jour les appareils ne peuvent plus être utilisés (à travers un dispositif de verrouillage à distance),
  • Quelles applications peuvent être installées.

Les parents peuvent approuver ou bloquer les applications que l’enfant veut télécharger à partir de Google Play Store, un peu comme la fonctionnalité de partage “Ask” d’Apple iCloud fonctionne aujourd\’hui.

Comme Apple, Google n’offre pas des suggestions quant à savoir si une application donnée devrait être approuvée. La décision est laissée à la discrétion des parents.

Google s’explique sur ce point en ces termes :

Family Link ne peut pas rendre inutilisables pour les enfants, les applications ou les services sur leur téléphone qui ont été conçus pour les adultes. Il revient aux parents de choisir ce qui est bon pour leurs enfants.

Google pourrait tout de même aider les parents à prendre les bonnes décisions s’il décidait de marquer une indication sur les applications comme lors de la diffusion des films à la télé (interdit aux moins de 13 ans, par exemple).

Ceci étant dit, Family Link permet au moins aux parents de configurer à distance les options de filtrage pour certaines applications appartenant à Google lui-même, comme l’appli pour la recherche sur internet et le navigateur . Ceci protégera les enfants et les empêchera de consulter du contenu pour adultes.

De plus, avoir une application autonome permettant aux parents de configurer à distance une variété de mécanismes de contrôle pour les périphériques de l’enfant sera généralement utile et pourrait devenir un argument de vente pour les téléphones et tablettes Android.

Family Link n’est pas encore disponible à l’international. Seuls les résidents américains peuvent l’utiliser sur demande. Mais, le déploiement généralisé ne saurait tarder.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.