Google et les sites qui ne font pas de liens sortants…

On sait aujourd’hui l’importance des backlinks dans le classement sur depuis que ce dernier a révélé et confirmé ses 3 premiers critères de référencement.

Google et les sites qui ne font pas de liens sortants...

Le temps où les webmasters et éditeurs de contenus pointaient spontanément des liens en dofollow vers des pages Web externes semble révolu.

Les différentes mises à jour de Penguin ont fini par dissuader les éditeurs de le faire, de peur de se voir reprocher de fournir des backlinks non-naturels et mettre à mal leur propre référencement.

En même temps, il n’y a aucune obligation à en faire et on ne peut pas, en principe, être pénalisé parce qu’on n’a pas de liens sortants sur son site. Mais, l’obligation morale existe lorsqu’on on cite un contenu ou lorsqu’on adapte un post d’une autre langue.

C’est ce que confirme à nouveau John Mueller qui semble prendre la défense des sites qui n’ont pas de liens sortants. Ça ne veut pas dire qu’il encourage à ne pas en faire.

Un webmaster lui fait la remarque suivante relayée par Seroundtable :

J’ai observé depuis un certain temps que les blogs et journaux en ligne ne font plus de liens sortants. Google ne devrait-il pas pénaliser cette pratique ?

Ce à quoi répond John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google :

Pourquoi ? C’est leur site. Peut-être qu’ils en ont juste assez de tous les liens, les demandes de netlinking et les liens retours qui disparaissent ?

Alors, même si ce sont les liens hypertextes qui ont fait l’internet et permettent de naviguer de contenu en contenu pour s\’informer davantage, rien ne vous oblige à en faire si vous ne voulez pas en faire.

Surtout, faîtes des liens sortants en dofollow si le contenu externe lié est un bon complément d’information pour vos lecteurs par rapport à votre propre thématique.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.