Taboola rachète Commerce Sciences pour recommander des produits ecommerce

Taboola, la plateforme publicitaire qui facilite la découverte des contenus qu’il recommande via les sites des éditeurs qui souhaitent monétiser leurs sites, vient de faire une acquisition qui va lui permettre d’augmenter les services qu’il offre à ses clients au-delà du bas de la page.

Taboola rachète Commerce Sciences pour recommander des produits ecommerce

Taboola vient de racheter la start-up Commerce Sciences, qui avait développé une plateforme pour les petites entreprises de commerce électronique afin qu’elles puissent ajouter des produits relatifs à leurs sites Web, dans le style des Native Shopping Ads d’.

A la suite de ce rachat, Commerce Sciences va fermer son entreprise existante qui dessert les entreprises de commerce électronique, dans la mesure où Taboola a décidé d’intégrer entièrement sa technologie dans l’ensemble de son business pour proposer des outils gratuits de personnalisation et de recommandation aux éditeurs en ligne.

Plus précisément, la technologie de Commerce Sciences servira à :

  • Créer une façon pour les éditeurs de mieux segmenter les visiteurs de leurs sites en fonction de filtres tels que l’heure, le type d’appareil, l’emplacement, les sources de renvoi de trafic et plus;
  • Faire de l’A-B testing sur différents contenus;
  • Proposer entre 5 et 10 ou plus de combinaisons différentes de contenus et d’annonces pour des publics différents. Ceux qui aiment la vidéo verront plus de vidéos, par exemple et ceux qui déteste commenter ne verront plus d’option pour commenter à la fin d’un post.

Selon Adam Singolda, CEO et Fondateur de Taboola, parlant de cette acquisition :

Maintenant, chaque éditeur de site peut devenir un Amazon !

Taboola, doit relancer le business de l’ecommerce de bout en bout, mais ce n’est pas le but pour le moment. Et, dans tous les cas, il semble que Commerce Sciences n’avait pas développé une entreprise importante autour de sa technologie (sans doute une des raisons pour lesquelles il a décidé de se vendre).

Ils avaient des clients, mais ce n’était pas une source de revenus énormes.

Désormais, avec Taboola et l’équipe de Commerce Sciences et sa technologie, les éditeurs auront accès à une plateforme robuste pour entièrement personnaliser leur site Web, conduire une expérience personnalisée pour chaque visiteur, augmenter l’auditoire, l’engagement et la .

L’ajout de la technologie de Commerce Sciences au business de Taboola propulse cette dernière à un nouveau niveau. Jusqu\’à présent, Taboola gagnait de l’argent en prélevant une commission sur les annonces qui s’exécutaient dans les carrousels de recommandation au bas des pages des éditeurs. Taboola dessert actuellement plus de 360 milliards de recommandations éditoriales et vidéo à plus d’1 milliard de visiteurs uniques chaque mois.

Selon Techcrunch, bien que cela va continuer, maintenant, Taboola aura une source de revenu supplémentaire en prélevant une commission à la fois sur les annonces et sur les autres fonctionnalités génératrices de revenus qui s’exécuteront sur le reste de la page.

Mais, Adam Singolda, PDG et Fondateur de Taboola, se veut rassurant :

Les éditeurs auront toujours le contrôle sur tout. Il n’y aura jamais une variante du site en cours d’exécution qui ne sera pas créée par les éditeurs eux-mêmes. Il existe un outil pour qu’ils puissent créer des expériences, et rien n’est automatisé. Nous allons faire des suggestions.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.