Twitter serait-il plus utilisé pour le partage de contenu que Facebook ?

Il n’est plus à démontrer que plus de partages de votre contenu sur les peuvent générer plus d’engagement sur ce contenu et aider à rentabiliser davantage l’activité de votre entreprise en ligne.

Twitter serait-il plus utilisé pour le partage de contenu que Facebook ?

Mais, parmi toutes les plateformes sociales, laquelle peut générer un plus grand nombre de partages pour votre contenu ?

C’est ce qu’a essayé de découvrir Searchenginejournal.com en proposant un sondage (qui vaut ce qu’il vaut) à son audience sur .

Il ressort de ce sondage que le bouton de partage de Twitter est le plus utilisé par 55% des sondés qui partagent du contenu sur les réseaux sociaux. Il est suivi par , utilisé par 35% des SEO.

La baisse de la portée des posts organiques sur Facebook peut-il en être la cause ?

Image via Searchenginejournal.com

Dans cette \ »petite\ » enquête, on pourra toutefois noter que l’email/SMS (6%) et la plateforme Buffer (4%) occupent une place importante dans la promotion du contenu en ligne en occupant respectivement la 3ème et la 4ème place.

Au final, ce n’est vraiment pas une surprise que Facebook et Twitter occupent les deux premières places. Mais alors, pourquoi Twitter serait-il plus utilisé que Twitter pour partager du contenu ?

Twitter, dont le nombre d’utilisateurs stagnent, a désormais \ »seulement\ » 313 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Et pourtant, il reste un outil puissant avec beaucoup de potentiels en termes d’audience dès lors qu’il s’agit de promouvoir du contenu en ligne.

Quant à Facebook, avec 1,7 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, il a pratiquement une base d’utilisateurs 5 fois plus importante que celle de Twitter.

Alors, cherchez l’erreur…

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.