Quand Facebook décide de bloquer les bloqueurs de publicité

Posted by

a décidé de prendre le taureau par les cornes et part en guerre frontale contre les bloqueurs de publicité, ou plutôt contre ceux de ses utilisateurs qui en ont installés.

Comment Facebook compte-t-il bientôt désactiver les bloqueurs de publicité ?

Répondant ainsi en écho à l’étude de l’Internet Advertising Bureau (IAB) que j’ai publiée ici, Facebook veut mettre un terme à l’usage des bloqueurs de pubs sur sa plateforme afin que les utilisateurs, à commencer par ceux du desktop, voient quand même ses annonces publicitaires.

Même s’ils ont installé et activé un logiciel anti-pub sur leurs ordinateurs.

En d’autres termes, Facebook compte désormais ignorer et contourner ces bloqueurs de publicité qui impactent tous les revenus publicitaires. Ainsi, plus aucun logiciel anti-publicité ne sera en mesure d’influencer l’affichage de la publicité sur Facebook.

Choisissez vos pubs pour qu’elles soient pertinentes

Dans un premier temps, dans son , Facebook laisse entendre qu’il étend désormais son outil des préférences publicitaires de sorte qu’il soit désormais facile pour les utilisateurs d’indiquer quels types de publicités ils ne veulent pas voir ou veulent voir.

Ainsi, si vous ne voulez pas voir les annonces sur un centre d’intérêt comme les voyages ou les chats, vous pouvez supprimer ce centre d’intérêt de vos préférences publicitaires.

De même, Facebook va permettre aux utilisateurs de pouvoir bloquer des publicités provenant d’une marque ou d’une entreprise spécifique qu’ils ne veulent plus voir.

Selon Facebook, ces améliorations visent à donner aux gens davantage de contrôle sur comment leurs données influencent les publicités qu’ils voient.

Car, il vient de mettre à jour l’apparence de ses publicités affichées dans le fil d’actualités de sorte qu’il sera maintenant difficile de savoir s’il s’agit d’une publicité ou d’un post normal. Par conséquent, et techniquement, il sera impossible de bloquer les publicités, même avec un adbloker. Sinon, ce sont tous les posts, pubs comprises, qui seront alors bloqués sur Facebook.

Pour Facebook, plus rien ne l’empêchera dorénavant d’afficher ses publicités. Il s’agit là d’une annonce qui survient quelques jours après que Facebook ait décidé de lutter efficacement contre tous les titres racoleurs des posts.

Et dans la mesure où la visibilité des posts des Pages Facebook est actuellement en chute libre, Facebook envoie comme signal que la portée des contenus organiques peut rapidement augmentée si elles achetaient de la publicité pour les promouvoir.

Car, il est maintenant en mesure de leur garantir rapidement 100% de visibilité et surtout beaucoup d’engagement avec leurs posts.

Comment Facebook justifie ce contournement

Pour Facebook, l’objectif est d’éliminer le besoin d’utiliser les bloqueurs de publicité sur Facebook :

Nous avons conçu nos formats publicitaires, les performances des annonces et les contrôles, dans le but de faire revenir à la raison tous ceux qui se sont tournés vers les logiciels de blocage de publicité.

Lorsque nous avons demandé aux gens pourquoi ils ont utilisé des logiciels anti-publicité, la raison principale que nous avons entendu était d’arrêter de diffuser des annonces ennuyeuses ou qui perturbent.

La justification de Facebook, c’est donc que la plupart des gens utilisent les bloqueurs de publicité afin de stopper “les annonces ennuyeuses”. Par conséquent, leur donner la possibilité de recevoir plus d’annonces pertinentes signifie qu’ils n’ont plus aucun intérêt de les bloquer.

Et Facebook de poursuivre :

Certaines entreprises de blocage publicitaire acceptent de l’argent en échange de la diffusion de publicité qu’ils ont déjà bloquée (ce n’est pas faux !). Une pratique qui, au mieux, crée de la confusion aux yeux des gens et réduit le financement nécessaire pour soutenir le journalisme et les autres services gratuits dont nous jouissons tous sur le web.

Facebook fait partie de ces services gratuits, et les publicités soutiennent notre mission de donner aux gens le pouvoir de partager et de rendre le monde plus ouvert et connecté.

Plutôt que de payer les sociétés propriétaires de logiciels anti-pubs pour débloquer les annonces que nous diffusons (comme certaines de ces sociétés nous ont invités à le faire dans le passé), nous mettons le contrôle entre les mains des gens grâce à nos préférences publicitaires mises à jour et à nos autres contrôles de la publicité.

Facebook veut donc aussi mettre fin à ce qui ressemble fort à un racket

Où est la logique ? A part que les utilisateurs de ces outils facilitent, encouragent et contribuent à ce racket… malgré eux-mêmes.