Google annonce 2 changements concernant le Mobile-Friendly

annonce deux mises à jour à propos des résultats de recherche sur mobile qui concernent le label “Site mobile” et la publicité interstitielle.

Google annonce 2 changements à venir concernant le Mobile-Friendly

L’objectif de ces changements vise à faire en sorte que les utilisateurs trouvent et accèdent facilement au contenu, sans que Google ne dise quelle sera l’ampleur des pour les interstitiels affichés.

Il y a deux ans, Google avait introduit le label mobile-friendly (site mobile) après avoir fait de la compatibilité mobile des sites un critère de référencement. Ce label “Site mobile” était un moyen (comme ça l’est pour la page aujourd’hui) d’aider les utilisateurs à trouver des pages mobiles avec du contenu facile à lire sur un téléphone mobile.

D’après Google, 85% des pages présentes dans les résultats de recherche mobile sont compatibles avec les critères du mobile-friendly.

Comme conséquence de cette augmentation des pages web compatibles avec le mobile, Google estime sans doute qu’il ne serait plus nécessaire d’indiquer quand une page est “mobile-friendly”. C’est pourquoi, il a décidé de supprimer définitivement le label “Site mobile” des pages de résultats mobiles.

Toujours est-il que les propriétaires de sites mobiles auront toujours accès aux rapports du mobile-friendly dans Google Search Console, ainsi qu’à l’outil de test du mobile-friendly, pour vérifier que leurs pages sont compatibles avec les critères du mobiles friendly.

Mais, précisons que cette suppression du label “Site mobile” n’affectera en rien le signal de référencement ou le classement des pages dans les résultats de recherche mobile.

Les interstitiels sont définitivement indésirables

Google annonce aussi, qu’à compter du 10 Janvier 2017, les pages mobiles dont le contenu n’est pas facilement accessible, parce que masqué par un interstitiel (pour la promotion de l’application native du site), seront pénalisées et ne se classeront pas mieux que les autres pages.

Pour être précis, Google n’envisage pas de pénaliser tous les interstitiels.

Les interstitiels que Google désapprouve sont ceux qui affichent des popup qui couvrent le contenu désiré (immédiatement ou après un bref moment) et obligent le visiteur à le contourner (suppression par un clic sur une croix de fermeture pas toujours facile).

Voici, selon Google, quelques exemples qui illustrent ces techniques qui nuisent à l\’accessibilité du contenu sur mobile :

Images via Google

  1. Afficher une pop-up qui recouvre le contenu principal, dès que l\’utilisateur accède à une page depuis les résultats de recherche ou lorsqu\’il parcourt la page.
  2. Afficher un interstitiel autonome que l\’utilisateur doit fermer avant d\’accéder au contenu principal.
  3. Utiliser une mise en page où la partie au-dessus de la ligne de flottaison s\’affiche comme un interstitiel autonome, mais où le contenu d\’origine est intégré sous la ligne de flottaison.

Toutefois, voici, selon toujours Google, quelques techniques qui, utilisées de façon responsable, ne seront pas affectées par le nouveau signal :

  1. Les interstitiels qui semblent répondre à une obligation légale (par exemple utilisation de cookies ou la vérification de l\’âge du visiteur).
  2. Les boîtes de dialogue de connexion sur les sites dont le contenu n\’est pas indexable publiquement. Cela peut notamment comprendre le contenu privé de type adresse e-mail ou le contenu non indexable situé derrière un paywall.
  3. Les bannières qui occupent un espace à l\’écran raisonnable et qu\’on peut facilement fermer. Par exemple, les bannières d\’installation d\’applications fournies par Safari et Chrome utilisent un espace à l\’écran raisonnable.