Moins de 3% des interactions sur Facebook concernent les 5 nouvelles Réactions

Selon une récente étude, les nouvelles réactions emojis de Facebook  ne feraient pas vraiment recette, pour ne pas dire qu’elles sont totalement ignorées par les utilisateurs de la plateforme sociale.

Facebook Réactions emojis

En effet, la dernière étude de Quintly révèle que les 5 nouvelles réactions de , lancées en Février dernier pour laisser exprimer des émotions supplémentaires en plus du Like, ne seraient pas la fonctionnalité préférée des utilisateurs.

Or, de part leur variété, les nouvelles réactions offraient des options pour dire J’adore, Waouw, HaHa, Triste et En Colère.

Comme le montre le graphique ci-dessous, l’étude révèle donc que moins de 3% de toutes les réactions exprimées sur les messages incluant des Likes, partages et commentaires concernent l’une des 5 nouvelles Réactions emojis.

Image via Quintly.com

Cette étude arrive à cette conclusion après avoir analysé 130.000 posts et trouvé que de toutes les réactions Facebook, 76,4% étaient des Likes, 14% des partages et 4,2% des commentaires.

Et seules 2,4% concernaient les nouvelles Réactions.

C\’est un peu normal quand on arrive à un tel score. Surtout quand il faut passer la souris sur le \ »Like\ » habituel et attendre que toutes les autres réactions se déplient. Et ce, avant de chercher celle qui convient le mieux…

Les gens n\’aiment pas attendre et la solution de facilité pour eux, c\’est encore et toujours de cliquer sur le J\’aime qu\’ils continuent de voir comme un bouton unique.

Perso, je pense que les choses pourraient changer si Facebook alignaient directement toutes les 6 réactions les unes à côté des autres sur chaque post.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.