Facebook réfute les accusations de manipulation des sujets tendances

Le Vice-Président de Facebook, Tom Stocky, vient de publier un post pour répondre aux allégations publiées par le site Gizmodo selon lesquelles Facebook se livrerait à la suppression de certains types de contenus qu’il jugerait politiquement incorrects pour figurer dans ses sujets tendances.

Facebook refute les accusations de manipulation des sujets tendances

Pour rappel, les sujets tendances (Trending Topics) sont des contenus affichés dans la rubrique \ »Populaires\ » qui répertorie les sujets dont la popularité est récemment montée en flèche sur Facebook.

Cette liste est personnalisée pour vous présenter des histoires pertinentes en fonction de plusieurs facteurs, notamment les Pages que vous aimez, votre situation géographique et les sujets populaires sur Facebook.

La rubrique “Populaire” (Trending Topics en anglais) affiche donc une liste de sujets et de hashtags en vogue sur Facebook. Elle est actuellement proposée en anglais dans certains pays.

Il suffit donc de cliquer sur n’importe quel sujet affiché sous “Populaire” sur le côté droit de votre Fil d’actualité pour découvrir des actualités sur ce sujet, partagées avec vous par des utilisateurs et des Pages ou dont l’option de partage est Public.

Mais, précisons que ces articles populaires ne sont pas sélectionnés, en fin de course, de façon algorithmique, mais uniquement par des éditorialistes.

Polémique sur fond de campagne présidentielle US

Tom Stocky, vice-président de Facebook pour le Search, a déclaré qu\’il supervise l\’équipe des publications Populaires et a insisté sur le fait que l’article de Gizmodo publié la veille était faux et mensonger.

Dans l’article incriminé, Gizmodo dit avoir discuté anonymement avec plusieurs anciens membres de l\’équipe des Sujets Tendances de Facebook, qui ont affirmé qu\’ils avaient pour consigne de censurer, et donc d\’écarter systématiquement, tous les posts de politiciens conservateurs lors de l\’ajout des histoires dans la rubrique “Populaires”.

Stocky déclare donc que les accusations selon lesquelles la hiérarchie de Facebook influencerait la sélection (curation) des sujets à mettre en avant sont entièrement fausses :

“Nous prenons ces rapports très au sérieux et n’avons trouvé aucune preuve que les allégations anonymes soient fondées”, écrit-il. \ »Il y a des directives rigoureuses mises en place pour l\’équipe de vérification afin d\’assurer la cohérence et la neutralité. Ces lignes directrices ne permettent pas la suppression des perspectives politiques.”

Comme l’influence de Facebook sur les médias grandit, les rapports selon lesquels il pourrait abusivement écarter certains propos politiques afin de mettre d\’autres en évidence, sont la preuve que les politiques reconnaissent la puissance de Facebook en tant que média.

Surtout à l’heure où la course à la Maison Blanche bat son plein et que l’on se trouve dans la dernière ligne droite.

Mais, tout ceci pose aussi désormais la question de savoir, est-ce que tous les sujets populaires sur le réseau social Facebook sont tous sélectionnés pour apparaître dans la rubrique “Populaires” ?

On sait très bien que les photos populaires des chats n’y figurent pas toujours. Donc, l’équipe éditorial joue son rôle de régulateur en sélectionnant parmi tous les posts pré-sélectionnés par un algorithme dédié.