La réalité du référencement qu’on ne vous dit pas toujours

le référencement est facile : il suffirait de créer un de haute qualité, bien optimisé, et on attend que tout le trafic web arrive tout seul.

Référencement : Ce qu’on ne vous dit pas toujours !

En réalité, le référencement est difficile, pour ne pas dire de plus en plus complexe et compliqué à la fois. Notamment avec, dans un futur très proche, un système de classement tel que RankBrain qui fait appel à l’intelligence artificielle.

Certes le contenu est roi. Mais, il ne suffit pas d’en créer, même de bonne qualité et en quantité, pour voir affluer tout le trafic désiré.

Tenez, l’image ci-dessous vous montre un graphique qui représente la façon dont beaucoup de gens imaginent l’évolution de leur classement sur les moteurs de recherche au fil du temps : une belle tendance à la hausse constante du trafic.

référencement espéré dans le temps
Images via Searchengineland.com

Et pourtant, la réalité est toute autre, comme vous le montre le graphique ci-dessous :

réalité du référencement dans la durée

La réalité du référencement

La croissance du trafic organique est souvent imprévisible. Vous pourriez avoir bien optimisé votre site depuis un certain temps avec très peu de choses et avec les bonnes bases , et puis, soudain, l’un de vos contenus gagne en visibilité et vous apporte énormément de trafic moteur.

Nous avons tous plus ou moins connu ce yoyo dans le classement sur . .

Le contenu de bonne qualité ne suffit pas…

En matière de SEO, il faut être en capacité d’activer plusieurs leviers à la fois pour avancer avec plus d’assurance. C’est pourquoi, avoir du bon contenu, c’est bien mais pas si suffisant qu’on veuille le dire. Même si c’est un bon début…

Certes, votre contenu doit être de bonne qualité. Oui, votre contenu doit entrer en résonance avec votre persona ou le profil type de votre clientèle-cible. Oui, votre contenu doit contenir les mots clés que vous ciblez.

Tout cela est vrai, mais et il risque de ne pas être visible dans les résultats de recherche de Google. En tout cas, pas là où vous auriez aimé le voir.

Tous vos contenus ne seront jamais pas bien classés

provenaient de 0,5% d’articles de ce même blog. Soit 30 articles sur près de 6.000 articles publiés.

Image via Hubspot.com

Par conséquent, vous devez vous y préparer et ne pas vous imaginer que sur vos 100 articles publiés, ces 100 articles connaîtront le même sort, et donc la même performance équitable.

Certains de vos articles seront des feux de paille (pour parler de buzz) et beaucoup d’autres n’intéresseront presque personne. Ainsi soit-il.

Plus important encore, il ne faut surtout pas supprimer ces articles les moins performants mais seulement leur apporter les ingrédients qu’ont les posts qui marchent mieux actuellement pour vous.

Il y a beaucoup de façons d’améliorer ou de réutiliser les contenus existants. Mais, s’inspirer de ce qui a déjà fonctionné pour l’un de vos articles est une bonne démarche intellectuelle.

Les liens comptent encore et toujours

Google a récemment révélé les critères de référencement les plus importants pour lui. Et les backlinks ou liens entrants figurent en bonne place. Alors oui, les backlinks ne sont pas encore à négliger.

Et à ce niveau, que vous soyez un gros site web ou un petit site, tout le monde est logé à la même enseigne. Les backlinks sont importants pour tous pour construire son Autorité de Domaine afin de gagner la confiance (trustrank) de Google.

D’ailleurs, une étude récente a démontré qu’il y avait une forte corrélation entre les et le classement organique sur Google. Alors, tous les sites web, quelle que soit leur taille, ont besoin d’avoir une stratégie de backlinks pour influencer continuellement le classement de leurs contenus.

Si vous voulez vraiment que votre campagne SEO atteigne les objectifs fixés, prévoyez assez de temps pour assurer la promotion de votre contenu.