Google n\'est pas un moteur de recherche selon le Parlement Européen

Posted by

Selon l’association EDRi qui rapporte l’information, l’Union Européenne vient d’adopter un texte législatif qui établit que n’est pas un comme nous le pensions tous jusqu’à maintenant.

Google n\'est pas un moteur de recherche selon le Parlement Européen

Ainsi, après deux années de procédures et de négociations entre le Parlement Européen et le Conseil de l’Union Européenne, le texte final adopté signifierait aussi que , et DuckDuckgo ne sont pas des moteurs de recherche.

Rappelons ici que l’EDRi (European Digital Rights) est une association belge qui regroupe 35 organisations de défense des libertés numériques dans 21 pays européens. L’objectif est de lutter pour la défense des droits des citoyens au sein de l’Union européenne en sensibilisant les gouvernements et l’opinion publique.

Alors, pourquoi Google n’est pas un moteur de recherche aux yeux du Parlement Européen ?

Selon la définition adoptée  (PDF) par les députés européens, un moteur de recherche explore tous les sites web, ce que ne ferait pas Google. Selon eux, \ »Google ne recherche pas et/ou n’indexe pas le web obscur (dark web ou deep web) tel que Tor, tout comme il ne visite pas les pages qui lui interdisent l’accès via le fichier robots.txt du site\ ».

Et le fait que Google accepte le droit à l’oubli et supprime des contenus de type “revenge porn”, le disqualifie également comme moteur de recherche, selon la définition de l\’Union Européenne.

Finalement, on serait tenté de penser qu’il n\’y a actuellement aucun moteur de recherche existant aujourd\’hui qui corresponde à la définition énoncée par la Directive sur la Sécurité des Réseaux et de l\’Information (SRI) qui indique :

“Le moteur de recherche en ligne est un service numérique qui permet aux utilisateurs d\’effectuer des recherches en principe dans tous les sites Web ou, dans un sous-ensemble géographique correspondant, des sites Web dans une langue déterminée sur la base d\’une requête sur n\’importe quel sujet sous la forme d\’un mot, phrase ou autre expression et renvoie des liens dans lequel se trouvent les renseignements concernant le contenu demandé.”

C’est donc l’emploi de l’expression clé “en principe dans tous les sites Web” qui est techniquement ce qui disqualifie tous les moteurs de recherche tels qu’on les connaît aujourd’hui d’être des moteurs de recherche, selon la définition de l’UE.

Car, Google, pour ne citer que lui en tant que leader de la recherche internet, choisirait de ne pas rechercher les sites Web de Tor et serait également en conformité avec les demandes des fichiers “robots.txt”, par lesquels les propriétaires de sites Web demandent au moteur de recherche de ne pas indexer leurs pages.

Comme le note l’EDRi dans son post, Google supprime environ 1 million les pages web individuelles chaque jour de son index pour de prétendues violations du droit d\’auteur, il désindexe aussi des pages pour diverses raisons, telles que les “revenge porn\ ». Et surtout, d’immenses quantités de documents ne sont également pas indexés par Google.

En bref, ni Google ni tout autre service de recherche… n’indexe ou ne veut indexer, en principe et en pratique, tous les sites Web. Les moteurs de recherche donc, conformément à la Directive sur la Sécurité des Réseaux et de l\’Information (SRI), n\’existent pas en Europe.