66% de baisse du taux d’engagement sur Instagram : En cause la publicité

Voici une étude sur le marketing sur Instagram qui laisse penser, finalement, que les objectifs publicitaires de l’application de partage de photos et de vidéos ne font pas bon ménage avec l’ recherché par les marques.

engagement sur Instgram

Et, comme le montre cette nouvelle étude de Locowise, cela risque de s’empirer dans les temps à venir si ne change pas de braquet.

Locowise a publié ses derniers sur le marketing sur Instagram, en suivant les performances de 2.500 profils Instagram au cours du mois de Janvier 2016.

Côté bonnes nouvelles, cette étude révèle que le taux de croissance des profils qui suivent d’autres comptes est actuellement à son plus haut niveau

Images via Locowise.com

Selon Marko Saric de Locowise :

“Avoir comme indicateur clé de performance (KPI) la taille de votre auditoire n’est pas la meilleure façon de mesurer la performance.

Il est très difficile de croître considérablement sans dépenser de l\’argent en publicité. Et ce, quel que soit la qualité de vos efforts en contenus organiques. Il est utile d\’examiner ceci lors de la définition de vos buts et objectifs pour l\’année.

Le taux d\’engagement peut être une mesure qui vous permet de mieux mesurer les résultats de vos efforts”.

Et c’est là que nous arrivons aux mauvaises nouvelles du marketing sur Instagram.

Chute de l’engagement sur Instagram

Selon Locowise, le taux d’engagement sur Instagram a baissé de 66,07% par rapport à il y a 10 mois. Et pire, il aurait baissé de 12,04% entre Décembre 2015 et Janvier 2016.

Alors, que s’est-il passé pour en arriver là ?

66% de baisse du taux d’engagement sur Instgram. En cause la publicité ?

En cause, certainement l’offensive publicitaire d’Instagram qui se vantait récemment d’avoir actuellement 200.000 annonceurs dont 75% hors des Etats-Unis, et donc plus que . Mais, les utilisateurs seraient en overdose publicitaire dans leur fil d’actualité.

Non seulement a étendu sa vidéo de 15 à 60 secondes maintenant, mais déjà à la mi-février 2016, une étude révélait qu’ diffusait 13 fois plus de qu’il y a 5 mois.

Et cette augmentation de l’affichage publicitaire est le fruit du couplage de son offre publicitaire avec celle de Facebook Ads.

Les annonceurs de Facebook pouvant aussi dupliquer leurs publicités pour la diffuser automatiquement sur Instagram. D’où ce flot d’affichages publicitaires qui décevrait peut-être les utilisateurs.

En tout cas, cette étude est comme une sonnette d’alarme tirée pour Instagram.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.