Google Safe Browsing va désormais bloquer les publicités trompeuses

Google vient à nouveau de décider d’élever le niveau de sur internet avec Safe Browsing afin de mieux cibler les publicités jugées décevantes et trompeuses qui seront désormais bloquées.

Google Safe Browsing

En d’autres termes ces publicités trompeuses seront maintenant empêchées de se charger et de s’afficher dans le navigateur Chrome grâce au programme Safe Browsing de qui se destine à rendre la navigation sur internet plus sûre.

N’avez-vous jamais eu besoin de télécharger un fichier depuis un site de téléchargement, juste pour tester un jeu quelconque et de vous demander, finalement, \ »quel est le bon bouton sur lequel cliquer pour télécharger ?\ »

En espérant que ce ne sera pas le mauvais bouton qui va vous installer un malware ou virus sur votre ordinateur.

Google prend donc en compte ce type d’interrogation dans la prochaine version de son programme Safe Browsing. C’est ainsi qu’il déclare ce qui suit :

  • Il prétend faire, ressemble ou donne l’impression d’être une entité de confiance, comme peut l’être votre propre appareil ou le navigateur ou le site web lui-même.

Ainsi, après les injecteurs de publicités, Google s’attaque aux publicités détournées qui utilisent l’apparence d’une publicité normale pour mettre l’utilisateur en confiance et l’inciter à cliquer pour pouvoir installer un virus dans son appareil.

Les autres types de publicités que Google cite sont les annonces de mise à jour de logiciels contrefaits qui ne conduisent pas en fait au vrai site, mais font peur aux utilisateurs en leur disant que leur appareil est infecté et qu’ils devront immédiatement télécharger les mises à jour, qui sont en fait des malwares.

Notamment sur mobile. Ce sont donc ce genre de publicités trompeuses qui devraient ne plus se charger dans .

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO.