Les dernières précisions sur le projet AMP avant lancement

Le projet AMP de Google se met tout doucement en branle. Et ce, dans l’objectif de permettre une navigation plus dynamique et plus rapide des contenus sur le web mobile.

projet AMP que Google Mobile

Les développeurs chargés d’harmoniser et finaliser tout le projet (Accelerated Mobile Pages ou pages mobiles accélérées) mettent actuellement les dernières touches à ce programme. Ce qui permet aujourd’hui à de faire les annonces suivantes avec un calendrier des déploiements.

Google déclare être prêt à rediriger le trafic depuis ses pages de résultats de recherche sur mobile vers les pages accélérées AMP à partir du mois de Février 2016. Avec peut-être un label \ »Rapide\ » (Fast) dans les résultats de recherche.

mobile commencera à expérimenter la redirection des liens vers les contenus AMP fournis par les éditeurs dès 2016 (Janvier ?).

, qui teste actuellement les Pages AMP des éditeurs depuis ses applications iOS et , trouve que les pages AMP se chargent 4 fois plus rapidement et utilisent 8 fois moins de données que les pages mobiles classiques optimisées (mobile-friendly).

En outre, Google annonce que les applications de messagerie instantanée telles que Viber, LINE et Tango redirigeront aussi leurs utilisateurs vers les Pages AMP dès le début 2016.

Les fournisseurs d’outils CMS et analytics ne sont pas en reste, car ce sont eux aussi des acteurs essentiels dans l’écosystème de l’AMP. Ils ont décidé d’intensifier leur support à ce projet pour être au rendez-vous.

C’est ainsi que , qui dispose déjà d’un plugin AMP en version bêta test, déclare être prêt à supporter tous les éditeurs de contenus qui souhaiteraient activer les pages rapides AMP dès le début du mois de Janvier 2016. Dons, dans quelques jours.

Du côté des services analytics, comScore, Charbeat, Google Analytics et Parse.ly apporteront des solutions de mesure des performances des pages mobiles AMP à partir de la fin du mois de Février 2016.

Google, conscient des inquiétudes de certains éditeurs, les rassure sur 4 points clés du projet AMP :

  • Publicité : La feuille de route initiale pour les publicités incluait l’intégration de publicités rapides, des annonces publicitaires qui peuvent se redimensionner et s’adapter à tout appareil mobile et accepter une lisibilité correcte du contenu.

    Ainsi que l’intégration de certains fournisseurs de gestion de données, les fournisseurs de contenus sponsorisés ou recommandés.

    Alors que ces nouvelles fonctionnalités de ces acteurs sont intégrées dans l’AMP, les partenaires éditeurs et les plateformes publicitaires travaillent en parallèle pour les mettre en œuvre et les tester.

    Les agences de publicité qui ont manifesté leur intention de supporter le projet AMP comprennent : Outbrain, AOL, Taboola, OpenX,DoubleClick, AdSense, Pubmatic, Integral Ad Science, Moat, Smart AdServer, Krux, Polar, Nativo et Teads.tv.

  • Analytics : La première phase des tests entre éditeurs et fournisseurs analytics sera effectuée ce mois-ci, et les tests complets seront effectués à partir de la mi-Janvier 2016.

    En plus des partenaires analytics mentionnés ci-dessus, Nielsen et Adobe Analytics et ClickTale ont exprimé leur intention de supporter le projet AMP courant 2016.

  • Abonnements :

  • Innovation du format du contenu :amp-iframe est désormais redimensionnable, et donc adapatable sur tout appareil mobile.

    Et l’amp-click-to-play va permettre une expérience plus riche dans un iframe

    Google déclare que de nouveau templates (modèles graphiques) sont aussi disponibles pour afficher de façon dynamique les contenus récents.

Selon Google, de plus en plus d’éditeurs et de plateformes continuent à rejoindre le projet AMP. D’autres s’engagent à le faire au cours de l’année 2016.

Le projet AMP est prévu pour apporter une meilleure expérience utilisateur sur le web mobile. C’est pourquoi Google invite tous les éditeurs et les webmasters à créer leurs pages AMP.

La révolution du web mobile est en marche…

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.