Le brevet de Facebook pour identifier les utilisateurs et leurs affinités

On sait que Facebook est très porté sur l’Intelligence Artificielle. Et c’est à ce titre qu’il tente de pousser loin la reconnaissance faciale qui existe déjà dans son application Facebook Moments non disponible pour l’instant en Europe pour des rasions d’atteinte à la vie privée.

Dans un brevet déposé en Janvier 2015 et publié en Mai 2015, envisage d’associer les utilisateurs d’appareils photos intégrés dans les smartphones à des objets dans un système de réseau social.

Facebook

En d’autres termes, cela signifie que Facebook voudrait analyser, comme avec Facebook Moments, les photos téléchargées sur Facebook afin de déterminer, dans un premier temps, à partir de quel appareil mobile elles ont été prises.

Ensuite, à partir du résultat de cette première analyse, Facebook pourrait identifier le propriétaire de cet appareil mobile ayant servi à prendre chacune des photos téléchargées sur sa plateforme.

Il est très important de noter qu’il ne s’agit pas ici d’utiliser les habituelles metadonnées qu’on trouve dans toutes les photos ou images : date et heure (timestamp), modèle de l’appareil utilisé, coordonnées GPS, etc…

Ce genre de metadonnées peuvent être utilisées pour suivre une personne. Cependant, elles sont facilement manipulables, voire effaçables, pour qui possède quelques petites connaissances en la matière.

Ceci pourrait inclure des, et bien plus encore.

A la découverte des individus et de leurs affinités

Ainsi, selon l’exemple fournit par Facebook dans son brevet, sa nouvelle technologie pourrait servir à déterminer les affinités entre utilisateurs. Et si plusieurs utilisateurs ont utilisé, à un moment ou à un autre, le même appareil, c’est qu’ils se connaissent les uns les autres.

Facebook pourrait alors utiliser cette découverte pour recommander les uns aux autres s’ils ne sont pas encore amis sur Facebook.

Image via Geek.com

A contrario, cette technologie pourrait aussi servir à détecter les “les faux profils, les usurpateurs ou les comptes supplémentaires d’un même profil”.

Concernant un utilisateur abusif qui aurait un compte banni, la technologie du brevet, pourrait aider à détecter si cet utilisateur s’est encore réinscrit sur le réseau social.

La technologie décrite dans le brevet ne semble pas encore avoir été intégrée dans Facebook. Mais, je pense qu’elle est en partie proche de ce que Facebook utilise déjà dans .

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.