Google bloque les injecteurs de publicités directement depuis DoubleClick Ads

Posted by


Au mois d’Avril dernier, avait annoncé avoir bloqué près de 200.000 injecteurs de publicités issus de certaines extensions de son navigateur Chrome. Et il prévoyait d’autres actions aussi efficaces.

C’est donc désormais certains éditeurs indélicats de sa plateforme publicitaire DoubleClick qui sont directement visés.

Google bloque les injecteurs de publicités directement depuis DoubleClick Ads

Google annonce aujourd’hui dans un post avoir mis en place des mesures afin d’aider les annonceurs et les éditeurs à éviter les injecteurs de publicités. Et ce, en introduisant un filtre automatisé dans le gestionnaire d’enchères de DoubleClick.

Ainsi, non seulement ce filtre automatisé va blacklister les inventaires affectés, mais il va aussi supprimer les impressions générées par ces injecteurs de pubs avant que toute enchère ne soit enregistrée.

Google révèle dans son annonce avoir reçu plus de 300.000 plaintes depuis le début de l’année 2015, de la part des utilisateurs qui ont eu à faire face aux injecteurs de publicités via son navigateur .

Comme le note Google, les injecteurs d’annonces sont extrêmement problématiques à la fois pour les annonceurs et pour les éditeurs. Mais, ce sont surtout les éditeurs qui, souvent, ignorent que leurs gains publicitaires sont accaparés par des parties tierces inconnues.

Sans oublier que ces éditeurs se retrouvent en situation de propager, à leur insu, des programmes et logiciels malveillants à leurs visiteurs.

C’est pourquoi le filtre automatisé a été introduit à la source du problème, c’est à dire dans les inventaires publicitaires de sa plateforme publicitaire DoubleClick.

Ce nouveau filtre va donc scanner les inventaires afin de détecter les injections d’annonces. Et lorsqu’un injecteur sera détecté, Google ajoutera l’annonce à une balcklist pour empêcher que le système de DoubleClick propose des enchères sur l’inventaire infecté.

Ce qui évitera aux annonceurs de voir leurs propres annonces achetées infectées à leur insu aussi et, surtout, qu’ils ne paient pas pour des publicités tierces mais uniquement pour leurs vrais emplacements.

Google indique qu’il a déjà blacklisté près de 1,4% des inventaires qui passent par le gestionnaire d’enchères de DoubleClick.

Toujours est-il que Google se dit conscient du fait que la solution proposée aujourd’hui ne va résoudre tous les problèmes liés aux injecteurs de publicités. Mais, l’objectif ici serait d’envoyer un signal pour montrer que la chasse aux injecteurs de pubs va se poursuivre indéfiniment.