AdBlock Plus veut-il soudoyer ses rivaux pour préserver sa manne financière ?

Posted by

Les bloqueurs de publicités seraient actuellement dans une forme ascendante en termes de popularité. Et les premiers à proposer cet outil via le Web tentent de constituer un modèle de monopole.

Vient alors le marché du qui ferait dorénavant l’objet de nombreuses convoitises. Et pour cause.

AdBlock Plus veut-il soudoyer ses rivaux pour préserver sa manne financière ?

Ils sont nombreux ces développeurs indépendants qui ont entendu dire que pratiquement tous les géants du Net ont payé des sommes importantes à ces bloqueurs de pubs pour laisser s’afficher leurs publicités sur le web, mais aussi sur le mobile.

De tels supposés contrats pour lesquels ces adblockers ont accepté en retour de mettre, par défaut en liste blanche, les sites de ces grands acteurs du Net.

Mais, voici qu’, acteur très important du net, sans doute pour se démarquer, décide d’ouvrir très grandement son navigateur Safari via iOS 9 aux bloqueurs de pubs. Une aubaine que de nombreux développeurs indépendants tentent de saisir pour un jour espérer remporter le “jackpot” avec les géants du Net.

Il n’y a qu’à voir la liste de ces applications dans l’App Store pour se rendre compte de leur nombre désormais pléthorique.

AdBlock Plus voudrait éviter l’émiettement de ses revenus

Dans cette nouvelle course à la meilleure position dans l’App Store, de nombreuses applications totalement inconnues trônent dans les premières places. C’est alors que, selon le site iGen.fr, l’entreprise Eyeo, propriétaire d’AdBlock Plus, aurait commencé à approcher individuellement les propriétaires des autres applications de ce marché présentes dans l’App Store.

Et ce, pour leur offrir une rémunération mensuelle (de 1.000 à 5.000 euros) à condition qu’ils intègrent la liste blanche d’AdBlock Plus (avec les sites des géants du Net) en tant que \ »publicités acceptables\ » dans leurs propres applications de blocage de pubs.

Car, le dilemme pour AdBlock Plus, c’est que sur mobile, toutes les applications sont nouvelles. Et s’il n’arrive pas à convaincre les autres de supporter sa politique de liste blanche avec “des publicités acceptables” par défaut avec laquelle il fait “son beurre”, il est quasiment certain que ces géants du Net reverront ses revenus à la baisse.

Lesquels revenus se chiffreraient à 30% des recettes publicitaires qui transitent par ses filtres par défaut. Ce qui est énorme !

Or, pratiquement tous ces nouveaux venus sur mobile sont plus stricts qu’Eyeo et son AdBlock Plus. Ils ne veulent d’aucune liste blanche dans leurs applications. Ce qui pourrait être embêtant pour Eyeo.

Surtout que son récent navigateur pour mobile ne semble pas vraiment décoller comme il l’espérait.

Selon Ben Williams, un porte-parole d’Eyeo interrogé par le site BusinessInsider.com, AdBlock Plus “ a approché un certain nombre de développeurs indépendants qui ont exprimé leur intention de développer un bloqueur de publicités pour iOS 9 pour voir s’ils envisageaient d’intégrer ses “publicités acceptables” dans leur solution”.

Ben Williams aurait toutefois refusé de dire si AdBlock Plus a également proposé de leur verser de l’argent. Alors, qui ne dit mot consent ?

.tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}