Facebook défend les 3 secondes de comptage de vue sur vidéo qu’on lui reproche

Il est de plus en plus reproché à , notamment par les annonceurs, son standard de mesure des vues des vidéos diffusées sur sa plateforme.

Facebook vidéo

Facebook comptabilisant une vue après 3 secondes de visualisation contre 30 secondes chez . Est-ce un moyen pour lui de gonfler artificiellement la popularité de son système de vidéo ? Le débat est lancé.

C’est pourquoi, Matt Pakes, un responsable de l’équipe Video Product de Facebook, a publié récemment un post pour allumer un contre-feu et justifier les raisons pour lesquelles Facebook comptabilise une vue sur vidéo à partir de la troisième seconde de visionnage de chaque vidéo.

Selon Matt Pakes, les 3 secondes sont un signal suffisant pour Facebook pour enregistrer qu’une personne a regardé une vidéo dans le News Feed. Avant de poursuivre en ces termes :

Alors qu\’il n\’existe aucune mesure standard dans l’industrie de la vidéo pour la mesure de la vue, les trois secondes sont un choix commun qui nous donne une mesure cohérente pour toutes les vidéos vues sur Facebook.

Si vous restez devant une vidéo en lecture au moins pendant 3 secondes, cela nous indique que vous n’êtes pas en train de faire défiler votre fil d’actualité et que vous avez montré votre intention de regarder cette vidéo. 

En fait, ce qui est reproché à Facebook , c’est qu’il compte une vue pour 3 secondes de vidéo native Facebook et il utiliserait le système de mesure de YouTube et des autres plateformes de vidéos pour comptabiliser les autres vidéos.

Inéluctablement, cela ne ferait qu’avantager les vidéos natives Facebook et donc à leur assurer plus de popularité par rapport aux liens des vidéos externes partagées sur la plateforme.

Selon une étude (Voir Slide ci-dessous) d’Ogilvy et Tubular citée par Green, 725 des 1.000 vidéos les plus populaires sur Facebook, au cours du premier trimestre 2015, seraient des vidéos “volées et re-publiées” et auraient généré plus de 17 millions de vues sur Facebook.

Source : Sildeshare

Contre-argument de Matt Pakes : Facebook prend très au sérieux tout ce qui touche à la propriété intellectuelle et s\’efforce d\’améliorer les outils qu\’il utilise pour identifier et supprimer tout contenu illicite. Et d’ajouter :

Comme la vidéo continue à croître rapidement sur Facebook, nous explorons activement de nouvelles solutions pour aider les propriétaires de la propriété intellectuelle à identifier et gérer les probables atteintes aux contenus, adaptés uniquement pour notre plateforme et notre écosystème.

Il s\’agit d\’un défi technique important à notre niveau, mais nous avons une équipe qui travaille là-dessus et s\’attend à avoir plus d’informations à partager sur ce sujet au cours de cet été.

Il est vrai que ces derniers mois, comme je l’ai déjà mentionné sur le site, Facebook est à fond sur son système vidéo, ne serait-ce que pour prendre le leadership de la vidéo à YouTube.

Et son chiffre record de 4 milliards de vidéos vues par jour atteint en 4 ans seulement amène à s’interroger sur sa façon de compter.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.