Facebook : Les gros annonceurs exigent des preuves que leurs vidéos ont été vues

Certes, les marketeurs se sont réjouis la semaine dernière lorsque Facebook a annoncé qu’il allait leur offrir de nouvelles options de tarification des publicités vidéos.

Toutefois, ils sont encore nombreux à déclarer que ce changement éventuel ne va passez assez loin.

Facebook vidéo

D’où l’émergence de revendications supplémentaires pour obtenir une totale transparence dans les annonces vidéos diffusées sur .

En effet, selon la récente annonce de Facebook, les annonceurs pourront payer pour une publicité vidéo lorsque celle-ci aura été vue au moins pendant 10 secondes, plutôt que d’être facturés dès l’affichage de la vidéo dans le fil d’actualité de l’utilisateur.

Mais, avant d’y parvenir, Facebook avait toujours répondu aux annonceurs qu’une annonce vidéo pouvait avoir un impact dès la première seconde vue. Et ce, en se basant sur une étude de Mars 2015 réalisée en collaboration avec le cabinet Nielsen.

Ce qui, selon lui, ne l’empêche pas aujourd’hui de donner une suite favorable à la requête des annonceurs. Mais, selon le site cnbc.com, les gros annonceurs jugent la proposition de Facebook insuffisante parce qu’elle n’offre pas plus de transparence dans la facturation.

A savoir, quelles vidéos ont été réellement vues par les utilisateurs. Les annonceurs souhaitent avoir des informations complètes leur indiquant si l’audience ciblée a bien vu la vidéo publicitaire. Et comment ?

Car, de leurs côtés, les clients de ces grandes agences publicitaires réclament de plus en plus de preuves, compte tenu des sommes importantes investies dans des campagnes vidéos sur Facebook. Ils ne veulent payer que pour ce qui est réellement vu, preuves à l’appui.

Intégration des vidéos publicitaires dans les contenus ?

Les exigences des annonceurs ne s’arrêtent pas qu’à la facturation des annonces. Ils réclameraient aussi de pouvoir intégrer leurs produits publicitaires autour des contenus générés par les utilisateurs.

A savoir afficher des publicités dans les commentaires des utilisateurs. Ce que Facebook aura du mal à accepter, sauf à vouloir entrer en conflit avec ses utilisateurs générant des contenus sur la plateforme. Car, quel utilisateur diffusant une vidéo familiale acceptera qu’une publicité s’intègre dans les commentaires de sa vidéo familiale ?

De ce point de vue, Facebook n’entend pas pour l’instant faire comme .

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.