Comment Google va-t-il identifier et classer les contenus de faible qualité ?

vient de déposer un brevet qui décrit comment un site peut perdre du trafic si le score de classement des liens pointant vers lui se situe en-dessous d’un certain seuil.

Ce brevet de Google vise à attribuer un score de qualité aux autres sites qui envoient un lien vers un site. Et ça, à la lecture de ce brevet, ça paraît un peu hallucinant !

Brevet Google

Google va donc déterminer le classement d\’un site \ »en partant du nombre de ressources dans chaque groupe de liens et en attribuant un score de qualité à chaque lien d\’un site pointant vers ce site\ ».

Pour peut-être finalement déterminer que le score de qualité du lien reçu est inférieur à un seuil de qualité de lien et classer le site recevant comme un site de qualité médiocre parce que le score de qualité du lien reçu est inférieure au seuil du score de qualité.

Ainsi, être classé comme étant un site avec un score de qualité faible pourrait alors se traduire par un mauvais classement dans les pages de résultats de Google basé sur le score de qualité des liens reçus, selon la formule mentionnée dans le nouveau brevet de Google.

Par conséquent, la qualité du lien qui pointe vers votre site peut impacter son . Ce n\’est pas vraiment nouveau, mais pour une fois, un brevet de Google le mentionne clairement et va plus loin comme le montre la suite de l\’article

Images via Seobythesea.com

Le brevet de Google indique aussi certaines choses qui pourraient entraîner une note de qualité inférieure en fonction des liens qui pointent vers votre site. Ces liens peuvent inclure les liens provenant des contenus dupliqués et les liens de matériel (Widgets et Sidebar, NDLR) redondants d’un même site pointant vers votre site.

En d’autres termes, un site qui vous envoie un lien depuis son footer ou son sidebar (barre latérale de navigation) verra, en principe, ce lien unique dupliqué en autant de pages présentes dans ce site et pointant vers votre site.

Autant de liens reçus par votre site, même de façon naturelle ou à mauvais escient, et votre site sera labellisé comme étant un site de mauvaise qualité par Google.

Selon Bill Slawski, il est difficile de dire si un tel brevet est déjà en action dans l’algorithme de classement de Google. Compte tenu des derniers mouvements ressentis ces temps-ci par les serpomètres. On se souvient aussi de l’algorithme Phantom 2 de Google et d’un autre parlant de Quality Update.

Ces deux algorithmes ont-ils un rapport avec ce brevet de classement de Google qui tient compte de la qualité du backlink reçu pour juger de la qualité de votre site.

Backlinks provenant de contenus dupliqués

Beaucoup de sites ont, sans le savoir, des contenus qui peuvent être considérés comme étant des contenus dupliqués. Cela pourrait inclure les contenus dans le pied de page (footer) et dans le sidebar (colonne de gauche ou de droite) qui, du point de vue des algorithmes, n’ajoutent aucune valeur aux pages d’un site.

Les mêmes contenus de ces deux parties du site étant visibles d’une page à une autre. Il en est de même avec les mentions de copyright et d\’autres liens vers des sitemaps.

Selon ce nouveau brevet, dès que Google recevra un signal indiquant que vous avez obtenu des liens via un footer et/ou un sidebar, il va considérer que votre site est de mauvaise qualité. Pas celui qui vous envoie les liens, mais le vôtre.

Par déduction, Google serait tenté, si ce brevet était mis en application, de faire peser la qualité de l\’ensemble d\’un site web sur celle des liens que lui envoie les autres sites.

Filtrage de la diversité des liens

Le brevet porte également sur quelque chose que Google appelle “Filtrage de la diversité”, qui est un processus de mise à l’écart des ressources qui fournissent des informations redondantes essentiellement sur la qualité de lien.

Par exemple, si votre site propose une ressource (Widget ou badge, NDLR) qui pointe un lien vers un site spécifique et reproduit ce même lien sur un certain nombre de pages, Google pourra ne comptabiliser qu’un seul de ces liens et ne pas tenir compte des autres. Mais, ce n\’est pas tout.

Il peut toutefois comptabiliser, et donc en prendre en compte, ces liens filtrés et écartés contre le site qui les a reçus et le considérer comme étant un site de mauvaise qualité.

Selon les inventeurs de ce brevet, voici les avantages d’une telle procédure d’identification et de classement des sites de faible qualité :

  • Un système de recherche peut déterminer un score de qualité d’un backlink d\’un site en se servant de la distribution des scores de qualité des ressources pointant vers le site.
  • Le moteur de recherche peut classer le site comme un site de qualité médiocre, si le score de qualité du lien est inférieur à un certain seuil de score.
  • Lorsqu\’il fournit des résultats de la recherche, le moteur de recherche peut baisser le score du classement d\’un site identifié comme étant un site de faible qualité. Et ce, afin de fournir aux utilisateurs des sites de qualité plus élevée plutôt que des sites de mauvaise qualité.

Certes, ce n’est qu’un brevet dont on ne sait pas encore l’usage qu’il en est fait ou qu’il en sera fait. Mais, l’intention de Google est là : trouver tous les moyens à même de lui permettre d’écarter les sites de mauvaise qualité de ses pages de résultats.

Toutefois, peut-on être coupable de tous les liens de mauvaise qualité ou factices que l’on reçoit sur son site ? Si la réponse est oui, le NSEO a de beaux jours devant lui.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.