Twitter lance Auto Amplify pour simplifier la création des publicités vidéo

propose désormais Auto Amplify, une version light de son programme Amplify, pour encourager les marques à créer et acheter des vidéos publicitaires sur la plateforme.

Ce nouveau programme de vise donc à simplifier et faciliter la mise en place de publicités vidéos sur le réseau social. Tout comme il l’a précédemment fait avec son programme Quick Promote.

Twitter lance Auto Amplify

Rappelons que le programme Amplify était à l’origine destiné aux chaînes de télévision et autres grands médias afin de pouvoir diffuser des clips vidéos publicitaires intégrés dans des Tweets sponsorisés.

En lançant donc Auto Amplify, ouvre son programme de vidéos publicitaires à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille (PME ou TPE).

Comment fonctionne Auto Amplify

Selon le site Adage

La marque paie ensuite Twitter pour exécuter cette vidéo en tant que Tweet sponsorisé avec une annonce publicitaire en introduction avant la lecture de la vidéo.

En d’autres termes, une marque ou une petite entreprise peut se servir d’une vidéo quelconque dans la bibliothèque de Twitter et la sponsoriser. Et ce, sans avoir besoin de conclure un accord avec l’éditeur de la vidéo ou de contacter Twitter, comme c’est le cas avec le programme Amplify. C’est pourquoi on parle de simplification.

Une fois la vidéo choisie, la marque pourra l’utiliser et lancer immédiatement sa campagne vidéo publicitaire sur Twitter. On parle alors de publicité vidéo automatisée, d’où le terme Auto Amplify. La vidéo choisie étant diffusée comme un Tweet sponsorisé avec le message de l’annonceur en début de lecture.

Ce qu’essaie de faire Twitter avec Auto Amplify, c’est de suivre le modèle du programme partenaires de qui permet à un créateur de vidéos d’autoriser à se servir de ses vidéos Youtube pour y intégrer des publicités.

Et ce, en lui reversant une part du prix payé par l’annonceur pour chaque vidéo diffusée soit au coût par action, soit au coût par vue.

Ce n’est pas encore fait mais Twitter pourrait le faire pour attirer les créateurs de vidéos sur sa plateforme. Et dans ce cas, il sera un sérieux concurrent pour Youtube, et autres plateformes publicitaires.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO.