Le Mobile-Friendly devrait intégrer 3 nouveaux signaux

Gary Illyes de chez vient de faire un exposé à la SMX de Sydney et a livré ses commentaires sur l’actuel algorithme Mobile-Friendly qu’on estime ne pas avoir eu l’impact auquel on pouvait s’attendre.

Le Mobile-Friendly de Google

Mais, le plus intéressant lors de son exposé, c’est justement la suite des événements, et donc l’évolution du Mobile-Friendly dans les temps à venir.

En effet, selon Gary Illyes, Google va bientôt introduire de nouveaux signaux dans l’algorithme mobile friendly. Comme quoi, on voulait du hard, on l’aura !

Jusqu’ici, la compatibilité \ »Site Mobile\ ».

Les prochaines cibles du Mobile-Friendly

1 – S’il y a une chose qui écoeure les lecteurs de contenus sur mobile, ce sont les interstitiels.

C’est à dire ce genre de pop-ups qui couvrent tout l’écran et vous demandent de télécharger l’application mobile du site. Et parfois, ce qui ressemble à un forçage, vous ne trouvez aucune croix pour fermer cette fenêtre envahissante.

Il arrive même des cas où le site web vous redirige vers la page de téléchargement de l’application dans l’App Store si vous utilisez un mobile ou vers Google Play si vous utilisez un mobile .

Juste pour une page qu’on va consulter sans être certain de revenir un jour sur ce même site.

Ces contenus initialement considérés comme mobile-friendly, mais proposant un pop-up de téléchargement ou de publicité quelconque (applications, annonces, newsletter, réseaux sociaux, ebooks,etc) pourraient être bientôt déclassées et ne bénéficieront plus du label “Site Mobile”.

Si vous avez ce genre de choses sur le web, laissez-les s’afficher au moment de la fermeture de la fenêtre sur mobile. C’est plus prudent.

2 – Même si Google dit tester une version light pour les pages mobiles sur des connexions trop lentes, cela ne veut pas encore dire que ce sera le cas pour les sites mobiles visités sur des connexions 3 ou 4 G.

Car, dans ce cas, ce serait le site mobile qui aurait un problème de temps de chargement à régler. Et là, la partie n’est pas gagnée pour les webmasters. Il va y avoir du sport !

Bien entendu, il s’agit pour les webmasters de répondre aux exigences de Google de toujours améliorer l’expérience utilisateur sur mobile, comme sur desktop.

Et comme le mentionne le Tweet ci-dessus citant Gary Illyes (@methode), la vitesse de chargement des contenus sur mobile pourrait bientôt être un critère de classement intégré dans l’algorithme Mobile-Friendly.

3 –

Mais, peu de temps après, Gary Illyes a répondu à un autre Tweet pour préciser et confirmer que l\’expérience utilisateur est déjà un signal de classement sur mobile. Et ce d\’autant plus qu\’elle est la base même du Mobile-Friendly.

Ce qui n\’est pas le cas pour le desktop :

Durant son exposé, Gary Illyes a aussi tenu à réaffirmer que la tablette n’était pas considérée par Google comme étant un appareil mobile, mais bel et bien un ordinateur. En tout cas en ce qui concerne ses algorithmes.

La dernière information importante livrée par Gary Illyes lors de son exposé va dans le sens de ce qu’il a déclaré il y a peu, concernant un probable index à venir, et donc d’un moteur de recherche exclusivement dédié au mobile.

Cette fois, il précise que Google dispose actuellement de deux différents systèmes de classement, un pour le mobile et un pour l’ordinateur (tablette compris). Mais, poursuit-il, Google ne dispose que d’un seul index (base de données, NDLR) pour à la fois le mobile et le desktop.

Comme le mentionne le Tweet ci-dessous, Gary Illyes déclare que la prochaine mise à jour du Mobile-Friendly sera baptisée Platypus. Pourquoi ? Je n\’en sais pas plus que vous…

Mais selon Wikipédia, Platypus serait en français L\’Ornithorynque (Ornithorhynchus anatinus) est un animal semi-aquatique endémique de l\’est de l\’Australie, y compris la Tasmanie.

L\’apparence bizarre de ce mammifère pondant des œufs, à la mâchoire cornée ressemblant au bec d\’un canard, à queue évoquant un castor, qui lui sert à la fois de gouvernail dans l\’eau et de réserve de graisse, et à pattes de loutre a fortement surpris les premiers explorateurs qui l\’ont découvert

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO.