Google teste une version light des sites sur mobile lorsque la connexion est lente

Dans la foulée de son nouvel algorithme Mobile-Friendly récemment déployé, annonce tester une version light de ses pages de résultats pour les connexions mobiles très lentes (2G, par exemple).

Tout en indiquant être aussi en train de tester l’ des pages web visitées depuis ses pages de résultats light sur mobile.

Google teste une version light des sites sur mobile lorsque la connexion est lente

Selon Google

Et donc de réduire le temps de chargement lors de la visite des contenus optimisés en version light sur mobile.

D’autre part, avec une page light dont la taille a été réduite, la consommation de la bande passante serait réduite de 80%. Ce qui aurait tendance à augmenter de 50% le trafic mobile de ses pages allégées.

Un outil pour tester voir votre version light

A l’occasion de ce test en cours, Google a mis en place un outil pour permettre aux webmasters de tester et voir la version light de leurs sites sur mobile avec une connexion lente de type 2G.

Pour tester la vôtre, rendez-vous sur cette page et insérez l’URL de votre site dans le champ “Your website” (www.exemple.com) avant de cliquer sur le bouton “Preview”.

Ensuite, sous le champ que vous venez d’utiliser, il est indiqué “Transcoded page” avec une autre URL cliquable en dessous. Vous cliquez sur ce lien pour visualiser la version light de votre site mobile sur une connexion mobile lente.

Vous constaterez que la version light fait abstraction du graphisme original de votre site et affiche le contenu de façon brute. Comme au tout début de l’internet…

Vous êtes libre d’accepter ou de refuser cette version allégée de votre site. Google vous en offrant la possibilité, comme il l’indique ici.

Si vous ne voulez pas que vos pages soient transcodées ou réécrites par Google pour afficher une version light, vous devez insérer l\’en-tête HTTP \ »Cache-Control : no-transform\ » dans le Header de vos pages pour que le serveur interdise la modification du contenu de sa réponse.

Et au cas où vous refuseriez l’allègement de votre site, Google affichera le label “Site lent” à côté de vos liens dans ses pages de résultats sur mobile.

Google rassure les sites affichant des publicités qu’il affichera au maximum 3 publicités ( les trois premières) dans la version light de leurs contenus.

D’autre part, les pages light ne contenant aucun code contraignant, leurs statistiques de visites ne seront pas visibles dans . Google recommande de consulter les fichiers logs du serveur hébergeant le site web.

Personnellement, je pense que ce procédé de réécriture des pages web pourrait un jour aussi être utilisé pour les sites lents sur mobile 3G et 4G. Et pourquoi pas dans un futur proche pour tous les sites web dont le temps de chargement sur ordinateur est incroyablement long.

Je comprends mieux pourquoi John Mueller a récemment déclaré lors d’un Hangout que le temps de chargement ne faisait plus partie des critères de classement sur Google.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.