Twitter surprend son écosystème en fermant le robinet de ses Tweets

vient de prendre une décision radicale qui lui permet d’avoir dorénavant le contrôle total sur son Firehose, c’est à dire l’ensemble des données brutes constituées par les Tweets.

Il y a plus de deux ans, une telle mesure avait été prise par Twitter afin de n’accorder l’accès à son Firehose qu’à des partenaires dûment certifiés dont DataShift, NTT Data et Gnip.

Twitter ferme le Firehose de ses Tweets

Les données du Firehose étaient donc quand même encore accessibles à des applications tierces via les revendeurs autorisés que sont Gnip qu’il a récemment rachété, DataShift et NTT Data.

Mais voilà que dans un post récent sur le blog officiel de Gnip, Twitter annonce qu’il ne donnera plus accès aux revendeurs certifiés et qu’il privilégiera désormais une relation directe avec les clients finaux de ces mêmes revendeurs certifiés.

Et ce, à compter du mois d’Août 2015.

En d’autres termes, il va retirer le certificat de revente accordé à DataShift et NTT Data, qui, comme Gnip, sont des sociétés spécialisées dans le Social Analyst et aident donc les entreprises à mieux comprendre le comportement et la démographie des utilisateurs de Twitter et bien d’autres réseaux sociaux.

Des analyses qui sont très prisées par les annonceurs.

En fermant ainsi le robinet de ses Tweets, sans doute que Twitter espère ainsi récupérer la clientèle de DataShift et NTT Data (des milliers de clients à travers le monde) qui devront alors passer par Gnip, l’entreprise maison, pour avoir accès à des données analysées.

D’ailleurs Twitter invite tous les clients de ces 2 autres entreprises à les contacter direcement pour continuer à avoir accès à son Firehose.

Car, avec DataShift et NTT comme intermédiares, Twitter ne recevait, semble-t-il, que 20% de ce qui était facturé par ces 2 entreprises à leurs clientèles. Or, l’argent étant le nerf de la guerre et Twitter ayant besoin d’en gagner davantage, il en gagnera certainement plus sans ces deux intermédiaires.

Et il en sera toujours ainsi quand on fait partie d’un écosystème…

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.