Voici le rapport de la FTC qui accuse Google de favoriser ses propres services

La FTC américaine, l’équivalent de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) en France, vient de produire un rapport, après des mois, voire des années, d’investigation dans une procédure anti-trust ciblant .

 Au final, elle révèle comment elle considère que Google a favorisé ses propres services dans ses pages de résultats.

Selon ce rapport privé révélé par le Wall Street Journal, la Federal Trade Commission (FTC) semble apporter des preuves selon lesquelles Google manipulerait ses résultats de recherche pour mettre en avant ses services et produits au détriment de la concurrence.

Et ce, même lorsque ses services ne seraient pas pertinents par rapport aux requêtes des utilisateurs du moteur de recherche.

Pour les rapporteurs de la Commission Fédérale du commerce et de la concurrence, la FTC, la manipulation est évidente. Google boosterait de façon délibérée ses propres services tels que Shopping, Travel (voyage) et Google Local (résultats locaux).

Il aurait aussi délibérément rétrogradé ses concurrents.

Par exemple, la FTC fait remarquer que Google a eu à présenter les résultats de son outil de recherche Flights (voyage en avion) avant les autres sites de voyage, même si Google offre moins d\’options de vol.

Les résultats de auraient aussi été classés au-dessus des sites des comparateurs de prix, qui sont désormais ses rivaux, même si les utilisateurs ne cliquent pas sur eux au même taux que ceux de la concurrence.

La FTC considère aussi que ces pratiques commerciales de Google sont toujours d\’actualité, vu que Google développe toujours ses propres offres. Par exemple, il vient de lancer un outil de recherche des devis d\’assurance-automobile qui rivalise désormais avec des outils de recherche similaires proposés par Esurance Allstate Corp., entre autres.

Il a aussi renforcé son listing d’hôtels qui est en en concurrence directe avec TripAdvisor et Expedia Inc.

Bien entendu, Google a, par l’intermédiaire de son Conseil Général Kent Walker, livré un rapport selon lequel, après 19 mois d’investigation, 9 millions de pages rédigées et beaucoup d’heures de témoignages, la FTC avait convenu qu’il n’était pas nécessaire de prendre une quelconque action contre Google par rapport à sa manière de classer et afficher les résultats de recherche.

Kent Walker ajoute que Google change régulièrement ses algorithmes de recherche et procède donc à plus de 500 modifications par an pour aider ses utilisateurs à obtenir les informations qu\’ils veulent.

Avant de conclure en disant ceci : “Nous avons créé la recherche pour les utilisateurs, pas pour les sites Web. Ce qui nous a permis de nous consacrer à leurs améliorations (algos) durant la décennie passée.”

Mais, la FTC persiste et signe en déclarant que Google promeut ses propres services en partie parce qu’il a peur de perdre des revenus publicitaires et de recherche internet face à des concurrents tels que Yelp et TripAdvisor.

Et la FTC de poursuivre en déclarant encore que l’une des façons pour Google de favoriser ses propres résultats étaient de changer ses critères de classement. Google classant généralement les sites en fonction de facteurs tels que le nombre de liens qui pointent vers un site ou selon le nombre de fois les utilisateurs cliquent sur le lien d’un site dans les résultats de recherche.

Mais, Marissa Mayer, ex-Vice Présidente de Google et aujourd’hui PDG de , avait, avant son départ, répondu à la FTC pour dire que Google n’utilise pas le taux de clics pour déterminer le classement de ses propres outils de recherche spécialisés parce qu’ils se classeraient alors très loin, selon le rapport de la FTC.

Cependant, la FTC aurait découvert que Google “favorise automatiquement” ses propres services pour certaines recherches spécialisées qui, autrement, seraient favorables à la concurrence.

Ainsi, lorsqu’un comparateur de prix était supposé se classer plus haut, Google Shopping était automatiquement classé au-dessus du comparateur de prix.

Et, continuent les membres de la FTC, lorsque le site Yelp était censé être pertinent pour la recherche d’un utilisateur, Google Local se plaçait en première position de la page de résultats.

D’ailleurs, selon la FTC, d’autres régulateurs ont découvert des pratiques similaires. C’est le cas des autorités anti-trust de la Commission Européenne qui ont déclaré en 2013 que Google aurait un algorithme de recherche différent, spécialisé pour classer ses propres contenus.

D\’après la FTC, pour renforcer ses propres résultats, Google copie parfois ou “scrape” les informations provenant des sites rivaux (Réponses directes, NDLR).

En conclusion de son rapport anti-trust, la FTC estime que Google a jusqu’ici promu ses propres résultats et parfois rétrogradé ses rivaux. Par conséquent, les manoeuvres de Google ont contribué à réduire le trafic web de ses rivaux et lui ont permis d’augmenter le trafic vers ses propres services.

Que faut-il penser d\’un tel rapport ?

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.